Eurowings se concentre sur le bien-être de ses passagers

Eurowings, la filiale loisirs du groupe Lufthansa, est dédiée au trafic de point à point. Selon Jens Bischof, directeur général d'Eurowings, la pandémie a permis de redéfinir la stratégie du transporteur. Avec un focus sur le confort des voyageurs. 
Eurowings à Berlin (Photo: Eurowings)

Eurowings veut davantage se concentrer sur le confort et la confiance des passagers dans le produit que propose la filiale hybride de Lufthansa. « Je pense que le passager écarte désormais l’idée d’un voyage en payant 5€ un siège d’avion accompagné d’un hébergement bon marché. Ils cherchent désormais un partenaire de voyage dans lequel ils peuvent avoir confiance sur des standards de sécurité sanitaire et de confort », explique le CEO de la compagnie dans une présentation virtuelle sur le salon ITB Berlin NOW.

La compagnie innove donc avec une stratégie davantage tournée vers le bien-être des passagers. Elle avait ainsi déjà lancé l’an passé la possibilité de réserver un second siège pour neutraliser l’espace de voyage. Elle a maintenant simplifié la réservation d’une telle option et baissé son prix. Les passagers peuvent au moment de l’achat d’un billet acheter ce second siège en quelques clics sur le site web. le siège neutralisé se négocie à partir de 10 euros contre 18 euros auparavant. Grâce à cette offre, ainsi qu’à des possibilités de report flexibles jusqu’à 40 minutes avant le départ, les clients d’Eurowings bénéficient d’un forfait parmi les meilleurs marchés d’Europe.

Le siège central gratuit peut également être réservé plus tard via le centre d’appels ou directement au guichet avant le départ. L’offre est disponible pour tous les clients aussi longtemps qu’il existe un nombre de sièges suffisants. « C’est notre façon de répondre à l’insécurité manifestée par des millions de voyageurs à se retrouver avec un passager en côte à côte. Nous suivons ainsi l’évolution des besoins des clients », ajoute Jens Bischof.

Une nouvelle base à Berlin

La pandémie a aussi permis à Eurowings de reprendre des parts de marché en Allemagne. « Nous sommes par exemple le premier opérateur à Düsseldorf ou Stuttgart. Et maintenant nous allons monter en puissance à Berlin avec l’ouverture d’une nouvelle base. Alors que certains abandonnent le marché allemand, nous démontrons notre attachement, » indique encore le directeur général d’Eurowings.

La compagnie va ainsi baser trois appareils A320 à Berlin. Ces derniers vont assurer les vols qu’Eurowings proposait déjà mais avec des avions basés ailleurs en Allemagne. Dès avril, les trois appareils proposeront trois fréquences quotidiennes sur Cologne/Bonn, Düsseldort et Stuttgart ainsi que deux vols par semaine sur Beyrouth. Avec la mise en place des horaires d’été, Eurowings proposera des lignes saisonnières vers l’Autriche, la Corse, la Croatie, l’Egypte, la Grèce, l’Italie ou encore l’Espagne.

Au total, le groupe Lufthansa à Berlin a une part de marché de 24,7%. Avec la présence de Lufthansa sur Francfort et Munich, Austrian sur Vienne et Swiss sur Zurich, le groupe propose pour le moment des vols vers une dizaine de villes.