Interview : Frédéric Fontaine, Vice-président Senior Innovation Lab de Accor

En charge de l’Innovation Lab au sein du Marketing chez Accor, Frédéric Fontaine décrypte les tendances qui animent l’hôtellerie aujourd’hui et l’animeront plus encore demain.

Frédéric Fontaine
Frédéric Fontaine, en charge de l’Innovation Lab au sein du Marketing chez Accor

L’hôtel d’affaires demain ?

Frédéric Fontaine – Ce ne sera plus uniquement un hôtel fonctionnel, mais un lieu basé sur de l’émotion, de la surprise. Il ira sur le terrain du “jeu”, avec une notion d’appropriation, de flexibilité. L’industrie hôtelière a eu pendant longtemps une approche de marques standardisées, reproductibles en grand nombre. Ce qui a assuré notre succès. Aujourd’hui, il faut totalement nous réinventer, car les voyageurs d’affaires autant que les voyageurs loisirs veulent autre chose. Pour cela, chez Accor, nous avons rajouté pas mal de marques gravitant autour du lifestyle comme Mama Shelter, 25Hours ou Jo&Joe, une création du Lab, car nous avons besoin d’un portefeuille différentié et qui s’adapte à toutes les attentes.

Le lobby, nouveau lieu de vie ?

Frédéric Fontaine – Une chose est sûre, cela nous a obligé à repenser notre modèle en nous disant qu’il fallait être plus attirant, plus lifestyle, plus authentique, passer du fonctionnel à l’émotionnel. Cette évolution a démarré dans un grand nombre de nos marques, que ce soit dans le luxe, le midscale ou l’économique, en repensant par exemple un accueil plus humain et sur tablette chez Ibis et en supprimant les comptoirs, de véritables barrières. On a passé beaucoup de temps à travailler sur nos chambres, ce qui est normal pour un groupe hôtelier. Maintenant, nous travaillons sur tout le reste.

on pense aujourd’hui à créer un produit entièrement dédié au bien-être à destination aussi bien des voyageurs individuels que des groupes

Coworking et hôtellerie, une association win-win ?

Frédéric Fontaine – Le coworking est une tendance lourde dans l’évolution des modes de travail. Et qui est, au fond, assez proche de l’usage de l’hôtellerie par les nombreux voyageurs d’affaires que nous accueillons. Pour autant, quand ils n’ont pas de clé de chambre, beaucoup de gens hésitent encore à passer la porte des hôtels. Notre idée, en nous associant avec Wojo (NDLR : un acteur du coworking codétenu par Accor et Bouygues Immobilier), c’est de montrer à cette clientèle nomade qu’elle est bienvenue chez nous. On a créé deux offres : Wojo spot, avec des espaces de travail dans nos lieux publics, et Wojo corner avec des lieux spécialement dédiés au travail, mais avec la possibilité d’utiliser les services de l’hôtel, le restaurant, les salles de réunions, le fitness, les terrasses aux beaux jours. Quant à aller plus loin, nous réfléchissons au fait de mettre encore plus de coworking dans nos hôtels et, pourquoi pas, de proposer de l’hébergement dans certains Wojo.

Toujours plus de bien-être ?

Frédéric Fontaine – Le bien-être est clairement un sujet d’actualité. Running, yoga, méditation : c’est entré dans le quotidien de nos clients. Or, il ressort de nombreuses études et d’interviews de voyageurs d’affaires ce message : “je me suis mis dans une routine autour du mieux manger et du mieux dormir, je fais du sport ou du yoga, mais les déplacements professionnels viennent casser cette routine. Je contrôle moins mon temps, je dîne au restaurant, je bois plus que je ne devrais et quand je reviens, j’ai largement dépassé mes objectifs personnels.” Pour nous, hôteliers, la question est de faire en sorte que ce ne soit plus le cas. Nous réfléchissons à comment rendre une offre bien-être plus présente dans nos établissements. C’est même tellement important qu’on pense aujourd’hui à créer un produit entièrement dédié au bien-être à destination aussi bien des voyageurs individuels que des groupes.