Nextdoor devient Wojo et s’installe dans les hôtels Accor

Nextdoor troque son nom pour Wojo, avec l'objectif de devenir le leader européen du coworking. Soutenu par Accor et Bouygues Immobilier, Wojo va notamment prendre ses quartiers dans les établissements du groupe hôtelier.

Wojo
Stéphane Bensimon, Pdg de Wojo, a dévoilé la nouvelle identité du spécialiste de coworking le 12 mars, à Paris

Comme l’on pouvait s’y attendre, l’entrée d’Accor au capital de Nextdoor ne se traduit pas simplement par une capacité d’investissement revue à la hausse, d’autant que le spécialiste français du coworking comptait déjà parmi ses investisseurs Bouygues Immobilier… Le groupe hôtelier, qui ne cesse de diversifier son portefeuille de marques et plus globalement ses activités – Accor a également investi dans la conciergerie John Paul, par exemple – va pouvoir jouer la carte des synergies avec Nextdoor, en développant un volet coworking dans ses établissements. Surfant sur le rapprochement entre hospitalité et coworking, l’hôtelier français s’était déjà aventuré sur ce terrain avec les espaces EasyWork, intégrés depuis quelques années dans certains établissements Mercure et Novotel. Cette activité coworking va finalement « décoller » en 2019, en s’appuyant donc sur Nextdoor, ou plutôt Wojo. Les responsables de la plateforme de coworking ont en effet dévoilé le 12 mars la nouvelle identité de la marque, contraction de « work » et de « modjo », qui n’est d’ailleurs pas sans rappeler l’appellation du restaurant installé à Lyon, dans l’espace de coworking Part-Dieu.

  • Wojo, Wojo Corner, Wojo Spot : Nexdoor change de nom et d’envergure avec l’appui d’Accor et de Bouygues Immobilier

Cette nouvelle appellation se décline en trois types d’espaces : Wojo, et surtout Wojo Spot et Wojo Corner, les deux véritables nouveautés de la journée, appelées à intégrer les établissements Accor. Wojo Spot, la formule la plus « light », sera accessible librement dans les hôtels, en garantissant une connectivité et une connectique toujours utile – voire indispensable – pour la clientèle affaires. Moyennant un abonnement payant (9,90 euros pas mois), les utilisateurs les plus réguliers jouiront de certains privilèges, comme l’accès à la communauté Wojo. Objectif affiché : compter un millier de « Spots » en Europe d’ici 2021.

Wojo Corner, l’autre « petit nouveau » présenté mardi, se destine lui aussi à intégrer les hôtels Accor. Un premier représentant du concept est d’ailleurs déjà ouvert au sein du Mercure Montmartre. Ces Corners, qui doivent aux hôtels de repenser des espaces sous-utilisés pour les rendre plus attractifs et surtout  plus rentables – on pense notamment aux « business corners » délaissés y compris par les businessmen… – seront accessibles à l’heure (à partir de 5 euros), à la journée (20 euros) ou au mois à plein temps (240 euros). Les professionnels y trouveront un mobilier adapté au coworking en termes d’ergonomie et d’acoustique, notamment, mais aussi un coin salon, des salles de réions, des imprimantes, des « phone box », des casiers… Le tout en abreuvant les visiteurs de café et autres snacking en libre-service.

Quant à Wojo, la troisième catégorie d’espaces, elle intègre la dizaine de sites déjà inaugurés sous l’enseigne Nextdoor, auxquels s’ajouteront progressivement de nouvelles adresses stratégiques : le site parisien de la Madeleine, attendu fin 2019, celui de Lille en 2020, ou encore une nouvelle adresse à Montparnasse attendue pour 2021, et qui deviendra alors le plus grand représentant de la marque. Au total, une grosse cinquantaine de Wojo doivent rejoindre le réseau à l’horizon 2022, en misant notamment – comme dans l’hôtellerie – sur des contrats de management.

En outre, Wojo va également développer les synergies avec Bouygues Immobilier, qui devrait désormais s’appuyer sur la nouvelle marque « pour transformer ses développements d’immeubles tertiaires, en y intégrant dès leur conception les savoir-faire Wojo ». comme un symbole, le premier projet, baptisé « Sways », devrait voir le jour entre les sièges des deux actionnaires Accor et Bouygues Immobilier, à Issy-les-Moulineaux, où le premier site Nextdoor avait vu le jour en 2015…

n’importe qui pourra travailler à moins de 10 minutes de là où il se trouve

Bien plus qu’un simple relooking, il s’agit donc bien là d’une véritable révolution pour le spécialiste français du coworking, qui compte passer d’une dizaine d’adresses en France à 1200 sites en Europe d’ici 2022. Et revendiquer au passage le statut de plus grand réseau de coworking en Europe. « Grâce à l’implication de nombreux hôtels du groupe Accor, Wojo proposera d’ici à 2022 un maillage si dense, que n’importe qui pourra travailler à moins de 10 minutes de là où il se trouve », promettent même les responsables de Wojo.