La Grande-Bretagne va réduire sa quarantaine

Le Premier Ministre Boris Johnson a annoncé le 23 novembre la levée partielle du confinement qui frappe actuellement le Royaume-Uni. Son secrétaire d'Etat aux transports a pour sa part annoncé la réduction de la quarantaine pour les pays à haut risque à cinq jours.

Cela sonne comme un cadeau de Noël pour les Britanniques de la part du très impopulaire gouvernement de Boris Johnson. Le Premier Ministre a en effet annoncé hier que le confinement dans le pays prendrait fin le 2 décembre. Il serait remplacé par un système de restrictions à trois niveaux.

Différents degrés de règles seront imposées aux régions en fonction de leur nombre d’infections. Les niveaux seront cependant plus stricts qu’avant le deuxième confinement. La mesure ne s’appliquera à priori qu’à l’Angleterre. En effet, Ecosse, Irlande du Nord et Pays de Galles gardent leurs propres compétences sanitaires.

Autre bonne nouvelle, cette fois-ci pour les voyageurs. Selon le Secrétaire d’Etat aux transports Grant Shapps, les personnes arrivant en Angleterre en provenance de l’étranger pourront bientôt bénéficier d’une quarantaine réduite à cinq jours au lieu des 14 obligatoires. Elles devront accepter de se faire tester au covid après cinq jours et payer pour cela. Cette liberté aura cependant un prix. Le test coûtera entre 65 et 120 livres (75€ à 135 €). Cette nouvelle règle entrera en vigueur le 15 décembre prochain. Grant Shapps a déclaré à la BBC que le système « consoliderait les voyages internationaux tout en assurant la sécurité du public« .