HRS : les longs séjours à l’honneur, Accor partenaire de sa démarche Green Stay

HRS étend la portée de sa plate-forme à la gestion des longs séjours, de huit jours ou plus. En parallèle, le spécialiste de la réservation hôtelière a vu le groupe Accor s’engager dans sa démarche Green Stay.
L'Adagio Londres Stratford, un des hôtels de long séjour du groupe Accor.
L'Adagio Londres Stratford, un des hôtels de long séjour du groupe Accor.

Des séjours moins fréquents, mais plus longs : c’est une des évolutions attendues du voyage d’affaires post Covid. Ce que beaucoup d’observateurs pressentait se matérialise dans les faits. Le spécialiste de la réservation hôtelière HRS entre autres le constate, puisque les longs séjours de 8 à 13 nuits ont représenté 39,2 % des réservations de sa clientèle affaires sur les huit premiers mois de 2021, contre seulement 7,9 % des voyages en 2019.

« Le segment des longs séjours est une nouvelle réalité d’importance pour les acheteurs et les fournisseurs, alors que notre industrie reprend ses activités », a déclaré Tobias Ragge, PDG d’HRS. Face à cet engouement qui pourrait se transformer en tendance de fond à l’avenir, HRS ajoute à sa plateforme de réservation un nouveau segment « Long séjour », concernant les déplacements de 8 jours et plus.

Par ailleurs, outre la réservation des voyageurs, le sourcing des solutions d’hébergement résidentiel, de même que les négociations avec les différents acteurs et le chargement des tarifs se trouvent également renforcés. Les acheteurs, notamment, profiteront d’une plus grande automatisation du processus, plutôt que des procédures manuelles souvent en vigueur dans le long séjour. D’autre part, à travers la solution Invisible Pay d’HRS, le paiement virtuel ou centralisé des réservations pour les longs séjours sera facilité.

En parallèle de ce lancement, le spécialiste de la réservation hôtelière s’intéresse à une autre tendance encadrant de plus en plus les déplacements professionnels, à savoir l’environnement. Dans ce cadre, HRS avait présenté en mars dernier son initiative Green Stay, mixant l’analyse de la politique environnementale des établissements selon des méthodologies validées des Nations Unies et le Green House Protocol et la remontée de ces informations dans les outils de réservation. Une démarche qui permet aux travel managers de composer leurs programme hôtels en accord avec leurs objectifs RSE. « Des dizaines d’entreprises ont déjà indiqué dans leurs appels d’offres hôtels que des indicateurs de dépense sur l’énergie, l’eau et la gestion des déchets seront prises en compte », a souligné Tobias Ragge.

L’initiative de HRS a trouvé écho auprès de Accor, premier groupe hôtelier mondial à rejoindre le programme. « Nous sommes heureux de collaborer avec HRS pour nous aider à amplifier nos améliorations en matière de développement durable », a déclaré Markus Keller, vice-président des ventes globales et de la distribution de Accor, un groupe qui, par ailleurs, a récemment rejoint la Sustainable Hospitality Alliance, organisation internationale qui fédère les groupes hôteliers engagés en faveur du développement durable. La participation des établissements du groupe français à l’initiative Green Stay va leur permettre de mettre en avant les initiatives qu’ils ont mis en place en matière de développement durable, une promotion des hôtels écoresponsables qui sera aussi intégrée aux appels d’offres hôtels.