Les tests Covid se multiplient pour les voyages d’affaires en Europe

La vague d'hiver du covid en Europe et le développement du nouveau variant Omicron se traduisent par de nouvelles mesures pour les déplacements en Europe, notamment en Italie, mais aussi en Finlande, Grèce et au Portugal.
Test PCR ou antigénique obligatoire pour se rendre à Rome (Photo : LC)

L’Italie a prolongé mardi dernier son état d’urgence sanitaire jusqu’en mars 2022. Elle a donc renforcé les restrictions de déplacement pour tous les voyageurs. La mesure concerne également les citoyens en provenance d’autres pays de l’Union européenne.

Les voyageurs de l’UE se rendant en Italie doivent désormais passer un test de dépistage du coronavirus avant leur départ. Cela concerne également les voyageurs ayant déjà reçu trois injections contre le Covid-19. Sont acceptés les tests antigéniques rapides (délai maximum de 24 heures avant le départ) et les tests PCR (48 heures avant le départ. En outre, comme le souligne France Diplomatie, « Tous les voyageurs doivent remplir un formulaire de traçabilité (Passenger Locator Form digitali – dPLF) sur le portail en ligne« .

Les mesures applicables dépendent du pays de provenance dans les 14 jours qui précèdent le voyage en Italie (et non de la nationalité du voyageur). Un questionnaire interactif permet de connaître les mesures en fonction de chaque situation (italien/anglais).

Pour une arrivée d’un autre pays que la France, les conditions d’entrée en Italie sont consultables sur le site du ministère italien des Affaires étrangères.

En attendant, les personnes qui se rendent en Italie et qui n’ont pas terminé un cycle complet de vaccination doivent passer un test avant le départ, subir une période de quarantaine de cinq jours à l’arrivée, puis passer un nouveau test. Ensuite, la liberté si ce test s’avère négatif.

Mesures équivalentes en Grèce et au Portugal

En parallèle, le Portugal a aussi pris de nouvelles mesures : « Tous les voyageurs arrivant au Portugal, doivent obligatoirement présenter un test négatif à la Covid-19 (PCR réalisé moins de 72 heures ou antigénique moins de 48 heures) avant l’embarquement, même s’ils disposent d’un pass sanitaire et d’un schéma vaccinal complet« , prévient le Ministère des Affaires étrangères. Lequel précise : « tout voyageur arrivant au Portugal continental par voie aérienne, maritime ou en transit doit remplir individuellement, avant l’embarquement, le Formulaire de Localisation des Passagers (PLF)« .

Le formulaire est également requis pour les déplacements vers la Grèce, ainsi qu’un test PCR de moins de 72 heures depuis le 19 décembre, et ce quel que soit le statut vaccinal du voyageur. La Finlande a également décidé d’exiger un test covid négatif à tous les voyageurs entrant sur son territoire, y compris les vaccinés de l’Union Européenne.