Marriott redéfinit ses standards sanitaires

Avec le lancement d'un conseil mondial de la propreté, le groupe Marriott travaille à des standards sanitaires plus élevés et adaptés à la pandémie.

Le Johannesburg Marriott Melrose Arch, ouvert début mars.

La pandémie du Covid-19 met le secteur touristique face à un défi sanitaire afin de redémarrer l’activité dans de bonnes conditions. A cet effet, tandis que d’autres travaillent sur des labels, le groupe hôtelier Marriott a créé le conseil mondial de la propreté, concentré sur le développement d’une nouvelle génération de standards de propreté et de comportements d’accueil destinés à minimiser les risques, autant pour les clients que le personnel des hôtels. « Nous voulons que nos clients sachent que nous faisons tout ce qui est en notre pouvoir pour les accueillir dans un environnement propre et sain lorsqu’ils voyageront à nouveau », a déclaré Ray Bennett, directeur général du groupe en charge des opérations mondiales et président de ce conseil. Associant les directions concernés – housekeeping, technique, sécurité alimentaire, santé au travail, ce conseil inclut aussi des membres consultatifs spécialisés dans les sciences, l’industrie et la formation.

« Grâce au conseil et aux avis scientifiques des experts, nous adoptons une approche réfléchie afin de mettre en place des standards de propreté encore plus élevés et de développer de nouveaux protocoles d’interaction avec nos clients, a ajouté Ray Bennett. Le conseil mondial de propreté de Marriott ne se focalise pas simplement sur la désinfection au sein des hôtels, mais propose une approche globale destinée à prendre le plus grand soin de nos clients et associés. »

Parmi les initiatives engagées, le lancement dans les prochains mois de technologies avancées, incluant des pulvérisateurs électrostatiques qui peuvent être utilisés dans un hôtel pour nettoyer rapidement et désinfecter les chambres, lobbies, fitness et autres espaces publics. En parallèle, le groupe hôtelier teste la technologie de la lumière ultraviolette pour désinfecter les clés et les appareils partagés entre les clients et le personnel.

L’évolution du contact client est un des autres sujets de réflexion afin de réduire le risque de transmission du virus. Tandis que des panneaux rappelleront aux clients de maintenir les distances de sécurité, le mobilier sera réorganisé pour donner plus d’espace entre chacun. Marriott travaille également avec des partenaires pour mettre des masques et des gants à disposition du personnel. La compagnie ajoute aussi des stations de désinfection des mains à l’entrée de ses hôtels, près des desks d’accueil, des ascenseurs, des salles de sports et des espaces de réunions. La digitalisation du check-in ou de la commande au room service participe aussi à garantir la sécurité des clients. Enfin, côté sécurité alimentaire, les directives d’assainissement seront améliorées, avec en parallèle, un volet formation sur la préparation des aliments et aux pratiques de service en toute sécurité.