Mexico City – Reforma : le nouvel âge d’or

Cette énergie irrigue l’ensemble de la ville, remonte le Paseo de la Reforma où bat le cœur des affaires et se propage jusqu'à Polanco, à Condesa ou à Roma, les quartiers en vogue de la capitale.

Paseo de la Reforma
Paseo de la Reforma

Reportage et photos Florian Guillemin.

Parler de “nouvelle destination” pour une ancienne cité aztèque a de quoi surprendre, surtout quand celle-ci compte parmi les villes les plus peuplées au monde… Pourtant, c’est un vrai vent de modernité qui souffle aujourd’hui sur Mexico City.

Dans les salons du tourisme comme dans les salles de cinéma, la capitale mexicaine tient le haut de l’affiche. C’est là, par exemple, que démarre l’intrigue du dernier James Bond, qui met à l’honneur la parade du Dia de los Muertos, le très festif “jour des morts”.

Vous aimez cet article ? Recevez notre newsletter

Cette scène d’ouverture a offert une visibilité planétaire à celle qu’il faut désormais appeler CDMX, pour Ciudad de Mexico. Plus qu’un simple acronyme : une nouvelle identité. En effet, la capitale mexicaine soigne son image de marque et lutte contre les ambiguïtés, à commencer par cette homonymie – en anglais – entre le pays et sa capitale. Ce relooking doit aussi contribuer à rassurer les visiteurs étrangers quant à la sécurité de Mexico City, objectivement supérieure par rapport à d’autres régions du pays.

La capitale se transforme, se reconstruit, se déconstruit, se rénove et innove

En déambulant sur le Paseo de la Reforma, ce quartier d’affaires tout en longueur en plein cœur de la ville, l’atmosphère n’a en effet rien d’inquiétant. On y croise essentiellement des businessmen apprêtés et des couples enlacés. Les premiers marchent d’un pas pressé ou s’accordent une pause pour se faire – littéralement – “cirer les pompes” entre deux rendez-vous, tandis que les seconds profitent d’une qualité de vie qui a rarement atteint un tel niveau dans la capitale mexicaine.

Mexico parvient même à s’attirer les faveurs des touristes du monde entier qui découvrent une offre culturelle pléthorique, une scène gastronomique en pleine effervescence, une ville en pleine émulation.

La capitale se transforme, se reconstruit, se déconstruit, se rénove et innove. Le spectacle est parfois chaotique, mais qu’importe. Depuis le Paseo de la Reforma, les voyageurs d’affaires sont aux premières loges pour prendre part à ce joyeux bazar qui chamboule la capitale mexicaine.

S’Y RENDRE

Depuis plusieurs mois, les compagnies aériennes se bousculent sur l’axe Europe-Mexico et améliorent leur offre tant qualitativement que quantitativement. C’est le cas d’Aeromexico qui a choisi de débuter par Paris l’exploitation de son Boeing 787-9 Dreamliner. Offrant une capacité revue à la hausse et le WiFi en vol, cette liaison quotidienne d’Aeromexico est complétée par les vols proposés par Air France, son partenaire au sein de SkyTeam. Car le transporteur français mise également beaucoup sur la route Paris-Mexico, sur laquelle la compagnie a lancé son A380 en janvier 2016. Là aussi, il s’agissait d’une première, le gros porteur d’Airbus n’ayant jamais assuré de vol régulier vers le Mexique jusque là. Le partage de codes entre les deux compagnies garantit une réelle souplesse, les voyageurs d’affaires pouvant opter pour le vol du matin d’Air France (11h00) ou pour celui du soir (22h35) chez Aeromexico.

Le Mexique en chiffres

15 — Le Mexique est la 15e économie mondiale, et la 2e en Amérique latine après le Brésil.
2,55 % — Le taux de croissance du PIB mexicain en 2015, un chiffre qui se stabilise au-dessus des 2% depuis 2014.
8 — Mexico City se classe à la huitième position,
à égalité avec Washington, des destinations meetings de la zone Amériques, selon le classement publié en 2016 par ICCA..
120 millions — Le nouvel aéroport de Mexico, qui remplacera la plateforme de Benito Juarez, pourra accueillir à terme 120 millions de voyageurs par an. Le projet, confié à Norman Foster, pourrait être inauguré en 2020.
1— La capitale mexicaine domine le classement 2016 des villes les plus embouteillées au monde, devant Bangkok et Istanbul.