Orly : des chiffres et des lettres

1,2,3,4 : c’est la nouvelle dénomination attribuée par Aéroports de Paris au vénérable aéroport d’Orly. Derrière la disparition des appellations Sud et Ouest s’affirme en fait une ambitieuse stratégie de repositionnement de la plate-forme comme centre économique du Sud francilien. Orly regagne ainsi ses lettres de noblesse…

Orly 1
L'aéroport d'Orly troque ses appellations Sud et Ouest pour des terminaux baptisés 1, 2, 3 et 4

Selon Régis Lacote, Directeur de la plate-forme d’Orly, la transformation d’Orly Sud et d’Orly Ouest en Orly 1,2,3 et 4, effective depuis le 19 mars, correspond en fait à la création d’une entité unique dont l’épicentre est le nouveau terminal de jonction « Orly 3 », qui crée pour la première fois un lien physique entre les anciennes aérogares Sud et Ouest. « Nous affichons des ambitions très fortes de reconquête pour Orly depuis 2012/2013, période à laquelle nous avons présenté notre plan d’investissement. Il est considérable et unique dans l’histoire d’Orly en atteignant 900 millions d’euros. La reconfiguration des aérogares en un terminal unique n’en est qu’une des étapes », explique le Directeur de l’aéroport.

Régis Lacote
Régis Lacote, Directeur de la plate-forme d’Orly

De fait, depuis 2018, Orly a reconquis le cœur du voyageur d’affaires, notamment avec le retour de lignes long-courrier vers de grands centres économiques mondiaux, qui aident à renforcer l’attrait économique du Sud francilien en créant un véritable pôle dynamique pour les entreprises. Aujourd’hui Orly est ainsi relié à New York, Sao Paulo, Pékin, l’Afrique ou le Proche Orient, outre un dense réseau de lignes en Europe. La croissance est là avec un trafic de 33,1 millions de passagers, en hausse de 3,4% par rapport à 2017. « Nous prévoyons une croissance moyenne de 2% des passagers jusqu’à 2025 », souligne d’ailleurs Régis Lacote. Ce qui devrait se traduire par un trafic total de 38 à 39 millions de passagers à cette date. Le dynamisme d’Orly apporte un certain équilibre aux flux de voyageurs. Selon Aéroports de Paris, les lignes domestiques représentent un tiers du trafic passagers, l’Europe et l’International générant les deux autres tiers. 40% du trafic est traité par des compagnies low-cost.

Requalification d’Orly

Les investissements effectués avec ce terminal unique permettent d’apporter fluidité et confort aux passagers, offrant aussi aux compagnies aériennes une meilleure répartition sur toute l’aérogare. Le nouveau terminal de liaison Orly 3 apporte une capacité supplémentaire de 3,5 millions de passagers sur 80 000 m², et devrait permettre de traiter quelque 9 millions de voyageurs par an avec le transfert de compagnies. Il ouvrira officiellement ses portes le 15 avril. Deux autres projets majeurs vont améliorer encore l’infrastructure aéroportuaire. En 2021, s’ouvrira dans l’ancienne aérogare Sud un autre Terminal de liaison qui apportera une capacité supplémentaire de traitement de deux millions de passagers sur 50 000 m². « Ce projet permettra aussi de fluidifier les flux de voyageurs, offrant encore plus de confort » précise encore Regis Lacoste. Suivra à l’horizon 2022/2024 la nouvelle gare du Grand Paris, construite dans le prolongement d’Orly 2 et 3. Le parking en étages y sera ouvert des 2022 tandis que les trains de la ligne de métro 14 et de la future ligne de métro 18 y seront en correspondance. « Nous étudions la possibilité d’utiliser les surfaces de la gare pour d’éventuels comptoirs de check-in », décrit le Directeur d’Orly.

Tous ces bouleversements devraient donc bénéficier aux voyageurs. L’ex-aérogare d’Orly Ouest est désormais appelée Orly 1 et Orly 2. Orly 1 accueille essentiellement Air France et Air France Hop ainsi qu’Air Malta, Alitalia, Iberia et TAP Portugal ; Orly 2 est utilisé par easyJet et Air Europa ; Orly 3 rassemble Air France sur les DOM, Air Corsica, Level, Pegasus et Transavia tandis que Orly 4 – ex Orly Sud – accueille toutes les autres compagnies dont les transporteurs nationaux vers le Maghreb ainsi qu’Aigle Azur, Air Caraïbes, French Bee, La Compagnie, Flybe ou encore Corsair. Autre bonne nouvelle pour les voyageurs d’affaires : l’ouverture de nouveaux salons dont un grand salon pour Air France à Orly 3 ainsi que dans le futur bâtiment de jonction à Orly 4. En attendant, les passagers peuvent désormais déambuler sans rupture de charge d’un bout à l’autre de l’aérogare, en zone publique comme en zone hors taxes. Sans l’angoisse de s’être trompé de terminal !