La SNCF accorde plus de Liberté à ses voyageurs professionnels

La SNCF simplifie ses offres Pro avec une carte Liberté proposant des tarifs fixes en France ainsi qu'un nouveau contrat Pro selon le volume de consommation de billets de train à l'année.

SNCF Liberté
La SNCF troque ses abonnements Fréquence contre la nouvelle carte Liberté

Depuis le 9 mai et dans le cadre de sa simplification tarifaire, la SNCF a échangé ses abonnements Fréquence contre sa nouvelle carte Liberté. « La commercialisation a démarré très fortement auprès des clients professionnels avec 25 000 cartes vendues en 15 jours« , se félicite Jérôme Laffon, le directeur Marketing de Voyages SNCF. Vendue 399€ pour l’année, le principe de cette carte Liberté se veut en effet très simple, en accordant des tarifs fixes en 1ère et 2nde classe par destination en France et pour les TGV circulant jusqu’en Italie et en Allemagne. Et avec des réductions de l’ordre de 45% en 1ère et 60% en 2nde comparé au tarif Business Première. « Le coût de la carte est amorti après 4 allers-retours en moyenne« , ajoute-t-il. La carte Liberté permet également l’échange et le remboursement sans frais des billets. « La nouveauté dans l’échange est que même si le train suivant est complet, le client pourra monter dedans s’il le souhaite« .

multiplier par quatre les adhésions d’entreprises avec ce nouveau programme

En parallèle, la SNCF déploie un contrat Pro destiné aux entreprises qui permet d’abord aux collaborateurs de bénéficier d’une réduction de 5% sur le prix de la carte Liberté (soit 379€) et d’ouvrir un espace client en ligne pour suivre ses achats de train. Les entreprises consommant ainsi moins de 150 000€ de billets par an disposent alors de 5% de réduction sur le tarif en Business Première et de l’accès au tarif Pro 2nde tandis que celles faisant plus de 150 000€ bénéficient en plus de réductions négociées et d’un accompagnement personnalisé de leur contrat. « Nous espérons multiplier par quatre les adhésions d’entreprises avec ce nouveau programme« , confie Olivier Pina, le directeur du Marché Affaires, Entreprises et Agences de voyages de la SNCF. Et d’ajouter : « L’adhésion a pour cela été simplifiée, réalisable en quelques clics sur les sites Oui.sncf et SNCFcom, sur le portail Trainline, via les agences business travel… ».

L’appli TGV Pro devient TGV InOUI Pro

Dans le même temps, l’application TGV Pro a été rebaptisée TGV InOUI Pro depuis trois semaines avec à la clé encore plus de simplicité pour gérer les échanges et annulations des voyageurs professionnels. Entièrement dématérialisé, le billet est ainsi échangeable et remboursable sans frais jusqu’à 30 minutes après le départ. La SNCF réinvente également IDCAB avec Mon Chauffeur, une plateforme digitale de réservation de taxi et VTC développée en partenariat avec Renault. Disposant du prix final ou estimé de la course, le voyageur peut désormais choisir le type de véhicules entre une berline, un van, un véhicule écologique, un taxi, une moto-taxi… Accessible sur Oui.sncf, le portail wifi des TGV InOUI ou via l’appli TGV InOUI Pro, Mon Chauffeur débute son service sur 26 gares avant de prendre de la vitesse cet été avec 50 gares, 100 gares fin 2019 et 230 à terme. « Tous les opérateurs sont bienvenus sur cette plateforme, une cinquantaine de flottes étant à ce jour référencées« , explique Jérôme Laffon. Enfin, la SNCF poursuit le déploiement de l’offre TGV InOUI avec les dessertes Paris-Marseille le 11 juin et Paris-Montpellier en fin d’année ainsi que la rénovation de ses salons Grand Voyageurs. Après l’ouverture de Lille Europe et la refonte de celui de Lille Flandres, les prochains sur la liste sont ceux de Paris gare de Lyon fin 2019 et de Nantes courant 2020.

Vous aimez cet article ? Recevez notre newsletter

L’ensemble de ces éléments, plus la Business Première proposée sur une douzaine d’axes prioritaires, doivent permettre à la clientèle pro de préférer le train plutôt que l’aérien ou la voiture. « Nous enregistrons une croissance de 8,5% des ventes pro sur le 1er trimestre comparé à 2018. Il y a clairement des transferts de parts de marché de l’aérien vers les lignes InOui« , estime le responsable Marketing qui égraine en conclusion les avantages du train en matière « de temps utile, de rapidité et de fluidité, de fiabilité fort d’un réseau dense en France« . Sans oublier une empreinte carbone réduite comparé à l’aérien.