SNCF : offre réduite à 30% et Mobiltest de dépistage

La SNCF réduit son offre TGV à 30% du service habituel à compter du 5 novembre. En parallèle, le déploiement d'unités de dépistage mobiles "Mobiltest" va concerner cinq gares en France, avant d'être étendu au niveau national en cas de succès.
Mobiltest
Des boxs de dépistage "Mobiltest" vont faire leur apparition devant cinq gares françaises, à Paris, Marseille, Bordeaux et Rennes

Face à la limitation des déplacements imposée par le confinement, la SNCF revoit son programme. La compagnie ferroviaire va largement réduire son offre, qui sera limitée à 30% du service habituel sur le réseau TGV dès le 5 novembre. L’offre grande vitesse demeure donc plus consistante que ce qui avait été mis en place lors du premier épisode de confinement – le service longue distance ne fonctionnait alors qu’à 15% durant les premiers jours – mais les choses pourraient changer : « En fonction de l’évolution de la fréquentation qui sera observée, des adaptations supplémentaires pourraient être mises en œuvre dans le courant de la semaine prochaine », prévient déjà la direction de la SNCF. A l’international, l’offre est également fortement réduite : Thalys a réduit ses opérations dès le 2 novembre à 30% du service habituel, et Eurostar ne fonctionne qu’à 15%. Du côté des trains Intercités, la SNCF prévoit de maintenir « 1 à 2 allers-retours quotidiens sur les lignes structurantes et d’aménagement du territoire ».

Par ailleurs, la date du 5 novembre marque également l’arrivée des premières cabines Mobiltest : des boxs de dépistage, qui seront d’abord installés sur les parvis de deux gares parisiennes : Gare de l’Est et Gare de Lyon. Les gares de Marseille (12 novembre), Bordeaux (12 novembre) et Rennes (18 novembre) seront aussi équipées dans la foulée. Chacune de ces unités mobiles, fournies pour un minimum de six mois par Loxamed, abrite un agent administratif et un professionnel de santé, qui procéderont aux tests PCR. La capacité du Mobiltest atteint 200 personnes par jour. Les voyageurs pourront y accéder gratuitement du lundi au samedi (de 9 heures à 17 heures), à condition de s’être inscrits au préalable sur le site dédié. La SNCF évoque un délai de 24h à 72h pour la réception des résultats, lesquels seront notifiés par SMS en cas de test négatif. Les voyageurs identifiés comme étant positifs seront quant à eux rappelés par un médecin de TeleDok, qui assure l’accompagnement médical. « Les gares, au service de l’intérêt général, sont des lieux efficaces pour permettre de se faire tester pendant votre parcours de mobilité », souligne Marlène Dolveck, Directrice Générale de SNCF Gares & Connexions, qui prévient : « Si ce test aux abords de ces cinq gares est concluant, nous pourrons imaginer accroître le nombre, en accord avec les autorités publiques, sur l’ensemble du territoire ».