La France en confinement, l’Union Européenne fermée

Emmanuel Macron a annoncé lundi soir, entre autres mesures, la fermeture de l'accès à l'Union Européenne et à l'espace Schengen. Le confinement est entré en vigueur mardi à midi sur le territoire français.

UE
L'Union Européenne verrouille l'accès à son territoire mardi midi

Depuis le mardi 17 mars à midi, les mesures de confinement sont entrées en vigueur en France. Concrètement, les déplacements sont interdits sauf pour :

  • Les trajets domicile-bureau si le télétravail n’est pas possible
  • Faire ses achats de première nécessité dans les commerces de proximité autorisés
  • Se rendre auprès d’un professionnel de santé
  • Se déplacer pour la garde de ses enfants ou pour aider les personnes vulnérables à la stricte condition de respecter les gestes barrières
  • Faire de l’exercice physique uniquement à titre individuel, autour du domicile et sans aucun rassemblement

Dans tous les cas, les personnes sortant de chez elles devront être munies d’une attestation disponible ici, qu’il est possible de reproduire sur papier libre.

Le discours du Président de la République, lundi 16 mars au soir, a également officialisé la fermeture de l’accès aux pays de l’Union Européenne et à l’espace Schengen. Cette mesure entre en vigueur le 17 mars à midi, pour une durée de 30 jours, a annoncé Emmanuel Macron. « Pour nous protéger et contenir la dissémination du virus (..) nous avons pris ce matin entre Européens une décision commune : dès demain midi [mardi], les frontières à l’entrée de l’Union Européenne et de l’espace Schengen seront fermées. Concrètement, tous les voyages entre les pays non européens et l’Union Européenne seront suspendus pendant 30 jours« , a indiqué le Président français. « Les Françaises et les Français qui sont actuellement à l’étranger et souhaitent rentrer pourront bien entendu rentrer dans leur pays« , a-t-il poursuivi.

LIRE AUSSI : « Coronavirus : les dernières informations »

Dans la foulée, le Ministre de l’Intérieur Christophe Castaner a précisé certains points : « Nous devons veiller à empêcher les mouvements internationaux qui pourraient renforcer la pandémie« , a-t-il déclaré lundi soir. « La France appuie les propositions présentées cet après-midi par la Présidente de la Commission Européenne. Les entrées de tous les ressortissants étrangers dans l’espace Schengen sont proscrites. Cela signifie que seuls les citoyens des Etats membres de l’espace Schengen et de l’Union Européenne, ainsi que les ressortissants du Royaume-Uni, qui restent soumis dans la période de transition du Brexit au droit européen pourront entrer dans notre espace de circulation commune. Les ressortissants d’un pays tiers qui disposent d’un permis de séjour européen pourront également continuer d’accéder à l’espace européen« , a précisé le Ministre de l’Intérieur.