Décideurs : Wade Jones, PDG de Sabre Travel Network

Wade Jones, PDG de Sabre Travel Network, décrit l'évolution en cours du monde du voyage et les enjeux de la distribution, au regard notamment des nouvelles technologies comme l'intelligence artificielle.
Wade Jones PDG de Sabre Travel Network
Wade Jones PDG de Sabre Travel Network. ©Sabre Travel Network

Nous n’en sommes encore qu’aux prémices, mais l’intelligence artificielle va impacter le secteur des voyages en générant d’importants changements et ruptures.

Comment le marché du voyage évolue-t-il ?

W. J. – Comme le monde qui nous entoure, c’est à dire très rapidement. En dix ans, la façon dont les gens voyagent et réservent a changé. Les OTA (NDLR : les online travel agencies, ou agences de voyages en ligne) représentent aujourd’hui 24 % de la distribution, contre 17 % en 2008. Les ventes en ligne continuent de croître à un rythme exponentiel année après année. Les réservations via les smartphones se sont envolées, notamment auprès des nouvelles générations et dans les pays émergents. D’où l’obligation d’avoir aujourd’hui une stratégie « mobile first ».

Le secteur des transports n’a pas non plus été épargné par les changements…

W. J. – En effet, surtout avec l’essor des compagnies low cost qui ont représenté 28 % du marché en 2017, contre 20 % en 2008. Ce qui a accentué la pression sur les prix et obligé les compagnies régulières à revoir leur modèle. Si le trafic aérien a progressé de 6 % en 2017 selon l’Association internationale du transport aérien (IATA), dans le même temps, la vente de produits annexes a augmenté de 12 %. Ce qui révèle l’action des transporteurs pour forfaitiser leurs offres afin de pousser à plus de personnalisation des voyages.

Comment la distribution va-t-elle évoluer ?

W. J. – Nous allons vers un haut degré de personnalisation des réponses, ce qui bénéficiera aux voyageurs. Ce que Sabre cherche à réaliser au travers de nos avancées sur les nouveaux standards NDC – New Distribution Capability – lancés par IATA ou d’autres projets en cours, c’est avant tout enrichir l’expérience d’achat et de voyage. Car les consommateurs ont des attentes fortes, comme lorsqu’ils utilisent Amazon, Netflix ou Uber dans d’autres secteurs. Les modèles commerciaux et la technologie vont évoluer sous l’influence de ces normes NDC. Ces changements vont se dérouler simultanément, d’une part du côté des GDS (Global Distribution System) – dont Sabre – à destination des agences de voyages et, de l’autre, au sein des compagnies aériennes. Certaines d’entre elles espèrent par ce biais pouvoir récupérer une partie de leur distribution en direct afin de commercialiser leurs produits comme elles le souhaitent. Mais ces compagnies devront être capables de gérer des volumes importants, jusqu’ici traités par les GDS.

Comment Sabre s’adapte à toutes ces évolutions ?

W. J. – Notre technologie doit être extrêmement innovante pour accompagner les transformations actuelles. La nouvelle plate-forme Sabre Red Workspace se caractérise par son architecture flexible afin de répondre aux besoins multiples d’un secteur qui se caractérise par un grand nombre d’acteurs et une forte segmentation. L’objectif est que nos clients distributeurs apportent au consommateur la meilleure réponse possible par rapport à leur requête. C’est là toute la complexité. Une route comme Londres-New York représente à elle seule cinq milliards de combinaisons tarifaires. Si vous affichez 300 ou 400 réponses, le consommateur abandonnera et notre client aura un mauvais taux de conversion.

Existe-t-il une place pour l’intelligence artificielle dans le voyage ?

W. J. – Nous n’en sommes encore qu’aux prémices, mais l’intelligence artificielle (IA) va impacter le secteur dans son ensemble en générant d’importants changements et ruptures. Elle représente une nouvelle façon d’appréhender la data tout en apportant de l’efficacité dans les opérations. Fin 2017, Sabre a lancé SynXis Analytics Cloud, une plate-forme destinée au secteur hôtelier qui utilise l’IA pour aider les managers à améliorer à la fois leurs revenus et l’expérience client. Les hôteliers peuvent ainsi optimiser leurs tarifs via des analyses plus fines à partir de données variées. Cela concerne les taux d’occupation, les prix, les ventes annexes, les canaux de distribution…

Que représente la France pour Sabre ?

W. J. – La France est le fer de lance de notre Western Division, avec une part de marché en augmentation. Sabre a également renforcé ses positions en Europe ces cinq dernières années. Nous devons cependant encore améliorer nos performances dans certains pays en nous inspirant justement de ce qui a été fait en France.

Ses dates clés

Diplômé d’un MBA de la Kellogg School of Management au sein de la Northwestern University de Chicago.

1994 : Directeur de marque de l’équipe de hockey Upper Deck à San Diego.

1996 : Vice President marketing chez Pinnacles Brands, Inc.

1998 : Vice-président marketing puis Senior Vice-président marketing de Chase Card Services chez JP Morgan Chase.

2000 : Directeur senior de Barclaycard US (ex-Juniper Bank).

2007 : Directeur général de Barclaycard UK.

2010 : PDG et fondateur du site de recrutement en ligne TruYuu.

2012 : Senior vice-président et directeur général de Deem, Inc.

2015 : Senior vice-président of marketing et stratégie de Sabre Travel Network.

2017 : Président de Sabre Travel Network.