L’Accor Arena : une métamorphose festive, mais aussi business

Espace de coworking, bar et food court, salle événementielle à vocation festive mais qui se dédie aussi aux manifestations corporate : l'Accor Arena se transforme en lieu de vie, ouvert de jour comme de nuit.
L'Accor Arena évolue de lieu événementiel en lieu de vie à part entière.
L'Accor Arena évolue de lieu événementiel en lieu de vie à part entière.

Réactualisé le 1 octobre à 15h05

Coworking, food court, clubbing : en intégrant dans ses murs tous ces éléments, l’Accor Arena sera bientôt plus qu’une salle de sport et de concert. Dédié jusqu’ici aux grands événements musicaux et aux compétitions majeures, le lieu va se transformer en un lieu de vie ouvert sur la ville et ses habitants. Une évolution dans la lignée du virage que de nombreux hôtels ou le parc des expositions de la porte de Versailles ont entrepris de leur côté.

Au milieu des années 2010, l’Accor Arena – l’ex palais omnisports de Paris Bercy – avait déjà connu un nouvel élan avec son agrandissement, puis sa reprise dans la foulée par le spécialiste américain de l’entertainment AEG et son naming confié à l’hôtelier français. La pandémie a fait jaillir le besoin d’être plus résilient et poussé la direction de la salle à envisager de nouveaux usages. A travers cette hybridation, l’Accor Arena s’ouvre en effet à tous les publics, de jour comme de nuit, se donnant le temps de vivre quasiment 24/24.

Les professionnels nomades seront intéressés au premier chef par cette évolution, puisqu’ils trouveront d’ici la fin de l’année un espace Spaces au sein de l’Accor Arena. Le choix de cette marque coworking du groupe IWG et non de Wojo, la filiale d’Accor dédiée au travail flexible, pourrait a priori surprendre. A noter cependant que l’enseigne Spaces n’était pas encore présente dans l’Est parisien, tandis que Wojo, consulté pour ce projet, disposait déjà d’un vaste lieu en face de la gare de Lyon, sans compter celui ouvert récemment non loin de là, à Tolbiac.

C’est d’ailleurs la proximité de l’Accor Arena avec ce hub clé des voyageurs d’affaires, de même que sa position à la lisière d’un quartier d’affaires abritant entre autres le siège de la RATP, qui encourage ce virage business de la salle événementielle. En journée, ses salons se reconvertiront en open spaces pouvant accueillir 20 ou 60 personnes, tandis que les loges accueilleront des bureaux privatifs de 4 personnes maximum. Des bureaux où travailler et se réunir de manière informelle, les loges étant dotées d’un espace privatif avec sofa, télévision et table haute.

Répartis sur trois niveaux, le centre de coworking Spaces offrira au total 200 postes de travail. Si l’envie leur prenait de se détendre, les professionnels nomades pourront profiter de la patinoire, désormais ouverte en permanence. Et, pour se restaurer, les coworkers pourront, comme tous les Parisiens, apprécier les plats régionaux et produits bio proposés par le food court l’Ami Coq.

Ouvrant ses portes dès le 4 octobre, l’Ami Coq est la première déclinaison du concept de food court par un acteur français, en l’occurrence une start-up incubée par BPI France. En plus de sa mise en valeur des terroirs français et de sa vocation durable, sa certification ISO20121 étant en court, ce lieu de restauration a une dimension technologique avec un parcours client 100 % autonome et digitalisé.

Autre lieu nouvellement créé et déjà inauguré, le bar Johnny’s. Rendant hommage au rockeur préféré des Français qui s’est produit à Bercy une centaine de fois, ce bar est situé à l’entrée de l’Arena et dispose d’une terrasse aux beaux jours. Ouvert de 16h à 22h du mardi au samedi, et de 16h à 2h les soirs d’événements, c’est un nouveau point de chute pour des afterworks, agrémentés d’animations autour des légendes du rock passés par l’Arena, des blind tests, DJ sets et musique live notamment.

Enfin, et c’est sans doute l’évolution phare de l’Accor Arena, la salle disposera d’un immense lieu événementiel et festif créé dans les méandres de son sous-sol, le Phantom. Exploité par Paris Society, un des principaux acteurs des nuits parisiennes – et par ailleurs filiale d’Accor -, cet espace multifonctionnel et modulable pourra accueillir jusqu’à 3 400 personnes. Avec ses 1 400 m2 et sa hauteur sous plafond de 10 m, la salle est taillée pour des petits concerts, des soirées avec DJ, des aftershows festifs ou des compétitions de e-sport. Mais elle se destine aussi aux événements d’entreprise, que ce soit des lancements de produits, des défilés de mode, voire des salons professionnels. Une nouvelle arène business se lève l’Est de Paris.