Pas d’Europe pour Air Canada Rouge

La suspension des vols d'Air Canada Rouge vers l'Europe semble actée avec l'immobilisation de la flotte long-courrier de la compagnie aérienne.

Un Airbus A321 d'Air Canada Rouge (photo: DR)

Air Canada Rouge constituait pour beaucoup d’aéroports européens -dont plusieurs en France- le seul lien régulier avec le continent nord-américain. Cela ne sera plus le cas pour une grande partie de 2021.

Elle reliait régulièrement au départ de Montréal Bordeaux et Marseille; Air Canada Rouge est la filiale à services simplifiés du transporteur national Air Canada. Une compagnie ayant pour objectif de servir des marchés secondaires ou avec une plus faible proportion de passagers haute contribution.

La pandémie aura mis fin à ce pont aérien entre Amérique du Nord et Europe. La fermeture des frontières au Canada et en Europe a cloué au sol les appareils d’Air Canada Rouge. Les 24 Boeing 767-300 qui servaient de nombreuses lignes européennes ont été retirés de la flotte d’Air Canada. Et cela semblerait définitif.

Une flotte de court et moyen-courriers uniquement 

Rouge n’opère désormais plus que des appareils Airbus A319 et A321 pour un réseau moyen-courrier. Les avions ont une capacité de 136 sièges pour les premiers, de 200 sièges pour les seconds. La compagnie a relancé son activité le 2 novembre avec ses premiers vols entre Toronto et Cancun. Le transporteur planifie d’autres liaisons sur l’Amérique du Nord au fur et à mesure de la levée des restrictions.

La maison-mère Air Canada est tout aussi prudente sur la reprise de ses liaisons internationales. Au troisième trimestre, Air Canada a de fait enregistré une réduction de 96% du nombre de ses passagers sur l’axe transatlantique (exprimé en revenu/passager/km). Elle se concentre donc jusqu’à nouvel ordre sur quatre destinations en Europe, à savoir Bruxelles, Francfort, Londres-Heathrow et Paris-CDG. En attendant un retour vers des jours meilleurs.

Selon la direction de la compagnie, Air Canada « classique » devrait en effet retrouver en 2021 la plupart de ses lignes vers la France. Le système de réservation permet ainsi de déjà réserver des vols de Montréal vers Lyon, Nice, Paris et Toulouse. Pour cette dernière destination, était prévu ce mois juin le lancement d’une ligne régulière. Un projet mis à mal par la pandémie de covid mais dont le retour se profile bien en 2021.