Finnair retrouve les chemins de l’Asie

Après avoir suspendu ses vols vers le Nord Est asiatique en raison de la guerre en Ukraine et la fermeture de l'espace aérien russe, Finnair vient de reprendre une partie de ses destinations.

La plupart des compagnies européennes et asiatiques effectuant des liaisons entre les deux continents sont fortement affectées par la fermeture de l’espace aérien en Ukraine et de l’interdiction de survol du territoire russe aux avions de près d’une quarantaine de pays.

Parmi les compagnies les plus affectées, figure Finnair. La compagnie finlandaise se positionne depuis des années comme la spécialiste des vols vers l’Asie. Avant la pandémie, le transporteur proposait ainsi des liaisons vers une vingtaine de villes. Il est vrai que Finnair bénéficiait d’un des temps de parcours les plus courts d’Europe grâce au survol de l’extrême nord de la Russie…

Le transporteur avait, suite à l’invasion de l’Ukraine par la Russie, décidé d’annuler ses vols vers la Chine, le Japon et la Corée du Sud jusqu’au 6 mars 2022. La compagnie continuait en revanche de desservir Bangkok, Delhi, Phuket et Singapour depuis Helsinki, ou pour certaines lignes depuis Stockholm Arlanda. Finnair a finalement repris le 9 mars ses vols vers Tokyo Narita avec un nouvel itinéraire, qui ajoute 3 heures supplémentaires à la durée habituelle de vol.

Finnair assure ainsi quatre vols hebdomadaires vers Tokyo en 13 heures environ. « Le Japon est l’un de nos marchés les plus importants, et nous voulons continuer à offrir des liaisons sûres et fiables entre Helsinki et Tokyo, même dans cette situation« , déclare Ole Orvér, directeur commercial de Finnair.

Le 10 mars, la compagnie reprend sa liaison hebdomadaire vers Shanghaï au départ d’Helsinki. Le vol a lieu chaque jeudi. Séoul revient dans l’horaire de Finnair le 12 mars avec trois vols hebdomadaires. Les deux liaisons ont une durée de vol qui varie de 12 à 14 heures selon la direction des vents. En revanche, Finnair annule les vols prévus vers Osaka et Hong Kong jusqu’à la fin du mois d’avril.

Ailleurs en Europe, Air France-KLM, British Airways et le groupe Lufthansa proposent toujours des fréquences sur l’Asie.