Gestion à flux tendus dans les aéroports : le bon exemple de Nice

Nice semble pour l'instant avoir échappé aux engorgements rencontrés sur d'autres plates-formes européennes. Et cela, malgré la reprise du trafic. Selon Aymeric Staub, attaché de presse de Nice Aéroport, la plate-forme a su en fait conserver ses emplois pendant la pandémie.
Le Terminal 2 à Nice (Photo: Nice Aéroport JF Romero)

L’aéroport de Nice aura eu une stratégie payante durant la crise du Covid. Alors que l’on licenciait du personnel dans de très nombreux grands aéroports européens, Nice a fait son possible pour conserver ses employés. Avec un certain succès

« La direction de l’aéroport a, dès le début de la crise, passé un accord d’activité partielle de longue durée car on avait la conviction que la reprise viendrait« , explique Aymeric Staub, responsable presse sur le second aéroport international français. « Cela s’est avéré en fait un pari gagnant. Le fait de conserver notre personnel nous a permis d’éviter de recruter des personnels sans formation. De plus, l’aéroport met à la disposition du public et de nos prestataires un personnel expérimenté qui sait réagir en cas de difficultés« , décrit-il.

Nice n’est cependant pas totalement exempt de saturation lors de pointes de trafic. Mais selon Aymeric Staub, la situation se passe plutôt bien avec simplement quelques engorgements ponctuels.

L’aéroport s’est préparé à une forte augmentation de trafic. La direction a ainsi rouvert le Terminal 1 avec l’entrée en vigueur des horaires d’été fin mars. L’aérogare fermée pendant toute la durée du Covid a retrouvé une partie des compagnies présentes avant la pandémie. Notamment les transporteurs long-courriers.

Les aérogares ont été équipées également de capteurs 3D de la société Xovis. Ils permettent d’évaluer les flux de passagers, de détecter les engorgements et donc d’envoyer du personnel supplémentaire là où il y a saturation.

Nice espère retrouver cette année un trafic proche de ses performances d’avant-Covid. Soit quelques 14,5 millions de passagers. Sans engorgement bien entendu!