Grève du 19 janvier : les prévisions RATP, SNCF, et en aéroport

On en sait plus sur l’impact de la grève du 19 janvier sur les déplacements professionnels. Métro, trains, avions : les prévisions pour cette journée de mobilisation nationale.
métro
La grève du 19 janvier devrait fortement impacter les déplacements professionnels en France

Comme prévu, la grève du 19 janvier compliquera sensiblement les déplacements en train, en avion et dans les transports en commun. La RATP table d’ailleurs sur un « trafic très perturbé sur les RER et métro », d’après les prévisions publiées le 17 janvier. Les lignes 1 et 14 seront les seules épargnées par la grève. Elles devraient néanmoins être victimes de leur succès, la RATP évoquant un risque de saturation – et avec plusieurs stations fermées pour la ligne 1 : Reuilly-Diderot, Bastille, Hôtel de Ville et Champs Elysées Clémenceau. Quant à la station Concorde, elle sera ouverte uniquement aux heures de pointe. La grève du 19 janvier va en outre entraîner la fermeture pure et simpleme des lignes 8, 10 et 11. La RATP prévoit un métro sur deux pour la ligne 4 en heures de pointe, et seulement 1 sur 4 le reste de la journée. La RATP prévoit là aussi des fermetures de stations : Simplon, Barbes Rochechouart, Gare de l’Est, Strasbourg St Denis, Réaumur-Sébastopol, Cité, Odéon, Montparnasse-Bienvenue, Raspail et Alésia…

Pour le reste du réseau, la situation sera disparate… A savoir :

  • Ligne 2 : 1 train sur 5 aux heures de pointe et uniquement entre Nation et la Chapelle.
  • Ligne 3 : 1 train sur 2 aux heures de pointe et uniquement entre Pont de Levallois et Pereire.
  • Ligne 3 Bis : 1 train sur 2 aux heures de pointe.
  • Ligne 5 : 1 train sur 2 aux heures de pointe et uniquement entre Bobigny et Gare du Nord.
  • Ligne 6 : 1 train sur 4 aux heures de pointe et uniquement entre Nation et Denfert. Station fermée : Place d’Italie.
  • Ligne 7 : 1 train sur 5 aux heures de pointe Stations fermées : Gare de l’Est, Cadet, Opéra, Jussieu et Place d’Italie, Tolbiac.
  • Ligne 7 Bis : 1 train sur 2 aux heures de pointe. Station fermée : Place des Fêtes.
  • Ligne 9 : 1 train sur 2 aux heures de pointe. Stations fermées : Michel-Ange Molitor, Michel Ange Auteuil, Trocadéro, Miromesnil, Richelieu Drouot, Grands Boulevards, Strasbourg St Denis, République, Oberkampf.
  • Ligne 12 : 1 train sur 3 aux heures de pointe. Stations fermées : Pigalle, Pasteur, Montparnasse Bienvenue, et Sèvres Babylone.
  • Ligne 13 : 1 train sur 3 aux heures de pointe et uniquement entre Saint-Denis Université et Saint-Lazare. Station fermée : Place de Clichy.

Le trafic RER sera particulièrement affecté, et avec lui la desserte des aéroports parisiens, notamment… En heures de pointe, la RATP prévoit jeudi 1 train sur deux pour le RER A comme pour le RER B. Mais le service sera limité à 1/3 pour le RER B et même 1/4 pour le RER A en heures « creuses ». En outre, l’interconnexion sera interrompue à Gare du Nord.

Les déplacements parisiens seront moins perturbés en surface d’après la RATP, qui attend 2 bus sur 3 en moyenne. Les opérations en tramways devraient fonctionner aux trois quarts, mais la RATP table sur des disparités selon les lignes. Et prévoit de préciser ces différentes informations mercredi, à la veille de la grève…

Les prévisions à Marseille, Lyon et Bordeaux

Les grandes métropoles françaises seront aussi affectées. A l’image de Marseille où la ligne 2 du métro sera interrompue une bonne partie de la journée, la ligne 1 du tramway étant totalement paralysée le 19 janvier.

Les prévisions de la RTM à Marseille pour la grève du 19 janvier

A Lyon, à l’exception de la ligne F2 totalement interrompue jeudi, les réseaux métro et funiculaire seront relativement épargnés. La situation sera plus problématique en ce qui concerne le tramway. TCL prévoit un service normal sur le T5, les autres lignes circulant avec des fréquences de 10 à 22 minutes. A l’exception de la ligne T7, dont la circulation sera interrompue.

Transports Bordeaux Métropole (TBM) prévoit également des perturbations – notamment en centre-ville en raison de la manifestation. Mais l’impact devrait être plus réduit.

Les prévisions de Transports Bordeaux Métropole pour jeudi

Fortes perturbations à la SNCF

La SNCF prévoit elle aussi de fortes perturbations liées à la grève du 19 janvier, en particulier sur son réseau Intercités où aucun train ne circulera de jour comme de nuit, hormis une liaison Paris-Clermont. Sur les lignes à grande vitesse, le trafic variera avec 1 TGV sur 3 sur les lignes Nord et Sud-Est, un sur quatre sur l’axe Atlantique et même un train sur cinq en direction de l’Est de la France. Concernant les Ouigo, un train sur trois circulera. Les TGV Lyria sont également touchés par le mouvement social, la desserte de la Suisse étant réduite à zéro pour la journée de jeudi. En revanche, le trafic des Thalys et Eurostar est annoncé comme quasi normal.

Enfin, en ce qui concerne les lignes régionales, les prévisions de trafic tablent sur 1 TER sur 10. A noter que, si les voyageurs grandes lignes seront avertis personnellement de l’annulation de leur train par SMS ou mail, les usagers des TER pourront trouver une idée des trains en circulation mercredi à partir de 17 heures sur les sites et applications de la compagnie ferroviaire.

Un vol sur cinq annulé à Paris Orly

Si la majeure partie des annulations concernera le transport terrestre, le ciel français sera lui aussi perturbé par cette grève du 19 janvier. Prévoyante, la Direction générale de l’aviation civile (DGAC) a invité les compagnies aériennes à annuler un vol sur cinq à Paris Orly, les contrôleurs aériens se joignant à la journée de mobilisation. Des retards sont en outre à prévoir.

« Jeudi sera une journée de galère dans les transports, avait commenté dès mardi matin, sur France 2, Clément Beaune. Le ministre délégué aux Transports ajoutant : « Quand c’est possible, tout ce qui permet de décaler ou d’éviter un déplacement, comme le télétravail, est le bienvenu ». De façon opportuniste, le spécialiste des centres d’affaires et des espaces de coworking IWG entend d’ailleurs profiter de cette grève généralisée pour faire découvrir ses lieux de travail flexibles aux salariés qui ne souhaiteraient pas travailler à domicile. Les 140 sites du groupe en France, opérés sous les marques Regus, HQ, Spaces, Signature et Stop&Work, seront accessibles gratuitement, sous réserve d’une inscription préalable sur le site dédié.