Lausanne inaugure son nouveau centre de congrès : le Millennium

Un nouveau centre de congrès est en cours d’inauguration à Lausanne : le Millennium, dont les plus grands espaces de congrès ouvriront leurs portes dans quelques semaines.
Millenium
Avec l'inauguration du Millenium, Lausanne se dote d'un nouveau centre des congrès

Lausanne est prête pour la reprise MICE, et se dote de nouveaux atouts pour faire la différence sur un secteur plus concurrentiel que jamais. La capitale olympique est en train d’inaugurer son tout nouveau centre de congrès. Accessible depuis cet été, le Millennium s’ouvre progressivement aux organisateurs de réunions et d’événements. Plusieurs espaces ont ouvert leurs portes à la mi-septembre : le centre de conférence Executive, entouré d’une terrasse au 6e étage et doté de cinq salles ; et au 1er étage le centre Business et ses huit salles de conférences, dont cinq baignées de la lumière du jour.

Les infrastructures les plus imposantes ouvriront quant à elles en début d’année 2022. Parmi elles, La Scène : la plus grande salle du Millennium avec une jauge de 500 participants est notamment dotée d’un vaste écran LED (22m x 4) et de caméras intégrées. « Nous avons aussi pensé aux séminaires hybrides, et grâce au studio de production qui se trouve juste à côté de la Scène, nous pouvons capter le séminaire et le broadcaster sur la plateforme de votre choix », assure Brice Chatelain, Responsable des ventes au sein de Millennium Events. Quant à l’Espace, cette salle de réception et d’exposition (450 m²) permettra d’accueillir des dîners de gala réunissant jusqu’à 350 personnes. Autre ouverture attendue pour 2022 : le Club, une discothèque également privatisable pour des soirées d’entreprise. Le volet restauration a lui été confié à Fabien Foare, Meilleur Ouvrier de France, et s’incarnera à travers deux restaurants : La Verrière (300 personnes) et la Brasserie, inaugurée fin septembre sur un positionnement gastronomique, en plus du bar, le Café Millennium.

« Quelle est la meilleure preuve du dynamisme de Lausanne que d’ouvrir un tel bâtiment en cette période ? », souligne Brice Chatelin. Ce dernier mise notamment sur les proportions raisonnables du projet pour se faire une place dans le paysage du MICE lausannois, qui pouvait déjà compter sur deux centres de congrès plus imposants, capables d’accueillir jusqu’à 3000 personnes environ. « La volonté du projet était de s’insérer sur une jauge de 500 places qui correspondait à un manque sur le marché lausannois, entre les hôtels et les grands centres de congrès », précise Brice Chatelain. Un pari qui pourrait rapidement s’avérer gagnant étant donné le contexte sanitaire, et la tendance à organiser des événements d’ampleur plus mesurée qu’avant la crise…