Aéroport de Pékin Daxing : les compagnies dans les starting-blocks

Alors que le groupe ADP procède aux finitions de l’aéroport de Pékin Daxing, la nouvelle plate-forme internationale de la capitale chinoise, les compagnies aériennes commencent à publier leurs horaires intégrant le futur hub qui doit accueillir ses premiers vols en octobre.

Daxing-beijingnewairport
Le nouvel aéroport de Pékin Daxing va accueillir ses premiers vols en octobre. (c) Zaha Hadid Architects.

Destinée à décongestionner l’actuel aéroport de Pékin Capital, le nouvel aéroport international de Daxing doit normalement ouvrir fin septembre ses portes et accueillir ses premiers vols en octobre. Portant le code IATA PKX, le nouvel aéroport sera avant tout le hub des compagnies China Eastern et de China Southern. La première a annoncé le transfert de 10 % de ses fréquences dès cet hiver, le reste de ses vols étant amenés à déménager à Daxing en 2020. Pour sa part, China Southern Airlines exploitera en octobre prochain 13 lignes aériennes à Daxing – 12 liaisons domestiques, en plus du vol vers Ho Chi Minh Ville. A terme, China Southern Airlines devrait représenter 40 % des créneaux horaires sur la plate-forme et China Eastern Airlines près de 30 %.

Parmi les compagnies étrangères ayant indiqué leur intention de déménager ou d’ouvrir des services à Daxing figurent British Airways, qui a déjà confirmé transférer son vol quotidien Londres-Pékin dès le 27 octobre de Capital à Daxing. De leur côté, Finnair et LOT Polish Airlines vont lancer de nouvelles fréquences vers Daxing, desservant du coup les deux aéroports de la capitale chinoise. Finnair proposera trois vols par semaine entre Helsinki et Daxing en plus de sa fréquence quotidienne sur Pékin Capital, tandis que LOT proposera un vol quotidien cet hiver vers Pékin, avec trois fréquences hebdomadaires sur Capital et quatre hebdomadaires vers Daxing.

Malaysia Airlines a également annoncé la semaine dernière le lancement d’un second vol quotidien de Kuala Lumpur vers Daxing le 31 décembre prochain, tout en conservant sa fréquence quotidienne vers Pékin Capital. Enfin, Kenya Airways et AirAsia Philippines ont également fait part de leur possible déménagement vers le nouveau hub de la capitale chinoise.

Situé à moins de 50 km au sud de Pékin, la plate-forme sera reliée par train au centre-ville de la capitale chinoise. Dans sa première phase, il pourra traiter 45 millions de passagers par an. En 2025, les deux aéroports de Pékin auront une capacité globale de 170 millions de passagers.