Inauguration : Pullman crée l’événement à Abidjan

L’hôtel Pullman Abidjan vient de célébrer son inauguration après un relooking complet et deux ans de travaux. Surfant sur cette nouvelle dynamique, l’adresse cinq étoiles entend s’imposer comme le point de rencontre du Plateau, et transformer le quartier d’affaires en lieu de vie, d’art et d'échanges.

Pullman Abidjan
L'hôtel Pullman Abidjan a reprise du service, avec un relooking complet qui en fait l'adresse de référence sur le Plateau

Après avoir dû baisser le rideau pendant vingt mois et plus de deux ans de travaux, l’hôtel Pullman Abidjan entend visiblement rattraper le temps perdu. Les événements culturels et festifs se succèdent à un rythme effréné depuis la réouverture de l’établissement. Et l’on se surprend à voir enfin s’animer le Plateau, sur une partition rarement entonnée dans le studieux quartier d’affaires. Habituellement désertée dès la fermeture des bureaux, la zone business voit désormais converger le Tout-Abidjan le temps d’un afterwork, d’un stand-up du Gondwana Club, ou d’un brunch dominical. Et c’est exactement ce que recherchait la direction du Pullman Abidjan, qui entend incarner une forme d’hospitalité au sens le plus large possible. D’ailleurs, la majorité de la clientèle réunie au sein de l’établissement n’y séjourne pas : ces visiteurs sont là le temps d’un moment de détente, de business, ou les deux…

Pullman Abidjan
La terrasse avec piscine du Pullman Abidjan, face à la baie de Cocody, où les événements corporate succèdent aux brunchs familiaux

Pour autant, la « nouvelle » adresse du Plateau – car tout a changé ou presque depuis la rénovation du Pullman Abidjan, chiffrée à plus de 30 millions d’euros – n’en a pas oublié les voyageurs d’affaires séjournant entre ses murs. Son catalogue s’est même étoffé, puisqu’il totalise aujourd’hui 265 chambres dont 21 suites, avec l’ajout notable de huit vastes « Lofts Deluxe » (57 m²), avec balcons : des chambres de 27 m² à 140 m² pour la bien nommée Suite Présidentielle, et où le fonctionnel (cafetière, fer à repasser, connexion WiFi efficace) se conjugue à des touches esthétiques locales.

L’éventail de services s’est lui aussi étendu, positionnant définitivement l’établissement du groupe Accor comme un véritable cinq étoiles. Par exemple, et alors que nombre d’hôtels songent aujourd’hui à sacrifier leur spa sur l’autel de la rentabilité au mètre carré, le Pullman fait le chemin inverse, intégrant un espace bien-être complet, « Fit & Spa lounge », avec sauna et hammam, ainsi qu’un centre de remise en forme. Le volet affaires est également soigné, avec sept salles de réunions modulables et high tech, capables de s’adapter aux requêtes de la clientèle entreprise.

Pullman Fit & Spa Lounge
Le nouveau Pullman Abidjan s’est doté d’un spa et d’un espace fitness

Quant aux espaces communs, ils incarnent bien la philosophie de l’établissement : les matériaux privilégiés pour la rénovation, en particulier le bois et le laiton d’Italie, plantent un décor résolument haut de gamme, tandis que les nouvelles ouvertures laissent entrer la lumière et apparaître la baie. En somme, une certaine idée de l’élégance qui ne se réserve pas à l’élite – ni même aux clients de l’hôtel au sens propre – mais se destine au plus grand nombre. D’ailleurs, le lobby du Pullman Abidjan intègre à son tour, après celui du Pullman Bercy conçu par Tom Dixon, le concept Junction by Pullman, mettant l’accent sur l’ouverture et la polyvalence. C’est ici que se tiennent régulièrement des expositions d’artistes locaux, s’appuyant sur l’expertise de la galerie Eureka, tandis que le positionnement « arty » de l’hôtel devrait d’ailleurs se diversifier et se renforcer au fil des mois.

Si la métamorphose de l’établissement est flagrante depuis sa réouverture, le Pullman n’a pas pour autant achevé sa mue. A l’image de la capitale économique ivoirienne, où les projets fourmillent, l’hôtel est en train de s’ouvrir encore davantage sur la baie de Cocody avec l’installation d’une deuxième entrée et l’intégration de nouveaux services. Objectif : imposer l’adresse cinq étoiles comme le point névralgique du quartier d’affaires et au-delà, fidéliser les voyageurs d’affaires en visite dans le hub business, et contribuer à positionner la ville comme une destination bleisure de tout premier plan en Afrique de l’Ouest.