Retard dans l’ouverture à la concurrence des lignes TGV en Espagne

Renfe va bénéficier d'un peu de répit sur ses trains AVE avec l'annonce par son concurrent Ilsa du report du lancement de ses liaisons au second semestre 2022. En revanche, Ouigo España se lancera bien le 10 mai prochain sur la ligne Madrid-Barcelone.
Un train Frecciarossa pour le réseau Ilsa à Madrid (Photo: Zefiro-Ilsa)

Ilsa est une filiale de l’opérateur ferroviaire italien Trenitalia. L’entreprise a été créée pour l’exploitation d’un réseau TGV en Espagne. Les chemins de fer italiens sont présents à hauteur de 45% dans le capital d’Ilsa. Les 55% restant sont entre les mains de la compagnie aérienne régionale espagnole Air Nostrum. Mais dans une interview au magazine International Rail Journal, le PDG d’Ilsa, Fabrizio Favara, a confirmé le report du lancement de ses futures lignes de train à grande vitesse.

Le retard est lié en fait à des retards dans la livraison des convois. La production est fortement ralentie en raison de la pandémie de covid qui demande une distanciation sociale dans les ateliers et des mesures de travail partiel.

Ilsa avait confirmé l’été dernier une commande de 800 millions d’euros à Hitachi Rail et Bombardier Transportation pour la livraison de 23 trains à grande vitesse Frecciarossa 1000. En service en Italie sur le réseau de Trenitalia depuis 2015, le Frecciarossa 1000 est l’un des trains à très grande vitesse parmi les plus rapides et les plus silencieux d’Europe.

Chaque train d’Ilsa mesurera environ 200 mètres de long, pourra accueillir environ 460 voyageurs et atteindre une vitesse commerciale de 360 km/h. A bord, les passagers bénéficient du WiFi, d’un espace bistrot et de niveaux de confort élevés dans toutes les classes. Les trains devaient arriver en Espagne pour un lancement au premier trimestre 2022. Ilsa a donc confirmé que les voyageurs devront désormais attendre le second semestre 2022. La compagnie ferroviaire prévoit de lancer ses trains sur trois corridors ferroviaires: Madrid – Barcelone – frontière française (Corridor 1); Madrid – Valence/Alicante (corridor 2) et Madrid -Séville/Málaga (corridor 3).

Six mois de retard au moins pour les trains d’Ilsa

Hitachi Rail et Bombardier Transportation ont pourtant bien confirmé qu’ils livreront le premier train cet été à Ilsa et que deux autres trains suivront d’ici la fin 2021. Selon Fabrizio Favara, deux autres trains devraient arriver en septembre et deux autres d’ici la fin de 2021. Mais ce nombre sera insuffisant pour lancer une ligne. Dans le magazine IRJ, le PDG d’Ilsa indique qu’il faut au moins neuf à dix trains pour la seule ligne Madrid-Barcelone.

Ilsa vise le transport de huit millions de passagers par an, soit 30% du marché espagnol des TGV. L’entreprise sera en concurrence directe avec l’opérateur historique Renfe, qui exploite l’AVE et à partir de juin l’AVLO, son train à grande vitesse low-cost.

Présentation du premier train Ouigo España à Madrid (Photo: Ouigo España)

Ilsa devra aussi subir la compétition d’un autre opérateur, Rielsfera. Cette dernière est une filiale de la SNCF, qui exploitera des services sous la marque Ouigo. Ouigo España va lancer ses premiers trains le 10 mai entre Madrid et Barcelone avec des arrêts à Saragosse et Tarragone. La SNCF a envoyé 14 trains à double étage Euroduplex. Ils assureront cinq service ferroviaire par jour dans chaque sens. Un sixième aller-retour saisonnier circulera entre le 27 mai et le 3 octobre.

Les services et prestations à bord seront similaires à celles proposées sur les trains Ouigo en France. Ouigo España planifie également le lancement de services vers Valencia ainsi que l’Andalousie au départ de Madrid. Aucune date n’a cependant été annoncée pour ces autres lignes.