Rome Fiumicino reste opérationnel

L’aéroport de Rome Fiumicino est la principale plate-forme internationale de l’Italie avec plus de 40 millions de passagers en 2019. Malgré la crise du coronavirus dans le pays, les opérations se poursuivent sur le hub italien, mais le terminal 1 va temporairement fermer ses portes.

Alitalia Rome-Fiumicino
Le salon Casa Alitalia à l'aéroport de Rome-Fiumicino © Alitalia

Malgré la mise en quarantaine de toute l’Italie depuis mardi matin, l’aéroport de Rome Fiumicino reste ouvert*, selon un porte-parole de la plate-forme aéroportuaire contacté mardi. La plupart des compagnies aériennes continuent d’atterrir à Fiumicino même si, selon lui, un certain nombre de vols sont désormais annulés, notamment en raison de la baisse globale du trafic en Europe.

Ainsi, Delta Air Lines a décidé de suspendre dès le 10 mars la ligne Rome-Atlanta après avoir arrêté les dessertes de Milan-JFK et Venise-JFK. En revanche, le transporteur continue d’assurer cinq fréquences hebdomadaires sur Rome-JFK. Alitalia avait aussi récemment annoncé la fermeture de deux lignes long-courrier sur Santiago du Chili et Séoul.

L’opérateur aéroportuaire recommande de consulter le site de chaque compagnie aérienne avant le départ, le programme de vols changeant au jour le jour. On trouve aussi les vols en temps réel sur le site de l’aéroport.

Tous les trains entre l’aéroport de Fiumicino et la Gare de Roma Termini sont également maintenus. Les trains circulent toutes les 15 minutes jusqu’après 23 heures au départ de Fiumicino. Trenitalia indique que l’ensemble des lignes du réseau ferroviaire fonctionne normalement avec plus de 4 700 convois de trains ce 10 mars.

L’aéroport indique avoir également renforcé les mesures de sécurité sanitaire. Tous les passagers étaient passés à l’arrivée au thermo-scanner pour une prise de température. Cette mesure est désormais étendue aux passagers en partance dès l’entrée dans l’aérogare.

En outre, depuis le 10 mars, conformément aux dispositions du ministère de l’Intérieur, les passagers doivent remplir en double exemplaire une auto-déclaration pour être exempté de l’interdiction de circulation en vigueur dans les zones de confinement (dont l’Italie). Cette déclaration peut être téléchargée sur le site web du ministère de l’intérieur. Un exemplaire de cette déclaration doit être remis à la porte d’embarquement.

La crise du COVID-19 intervient alors que l’aéroport est sur le point de mettre en service une nouvelle jetée pour six millions de passagers, réservée aux vols hors Schengen. La jetée devrait être inaugurée prochainement alors que l’aéroport vient d’être récompensé comme l’un des meilleurs aéroports d’Europe pour la qualité de son service par l’ACI.

*Mise à jour au 12 mars : 

Aeroporti di Roma, en charge des plateformes de la capitale italienne, a dévoilé jeudi un plan de réduction des opérations sur les terminaux passagers de Fiumicino et Ciampino. « La décision a été rendue nécessaire en raison des multiples annulations de vols à destination et en provenance de l’Italie annoncées par de nombreuses compagnies aériennes qui opèrent normalement sur les deux aéroports de la capitale« , est-il indiqué. Le Terminal 1 de Fiumicino va donc temporairement fermer ses portes à compter du 17 mars. Le terminal 3, qui reste opérationnel, va donc concentrer les opérations d’enregistrement, de contrôles de sécurité et de récupération des bagages. Quant au deuxième aéroport romain, Ciampino, il ferme ses portes le samedi 14 mars. « Les terminaux passagers des aéroports de Fiumicino et Ciampino reprendront leurs activités régulières dès la fin de la phase d’urgence actuelle« , précisent les responsables d’Aeroporti di Roma.