L’aéroport de Tahiti retrouve son activité

Juin amorce la normalisation des lignes aériennes de et vers la Polynésie française. Quatre compagnies aériennes desservent de nouveau l'aéroport de Papeete-Faaa à Tahiti, la seule plate-forme aéroportuaire internationale du territoire.
Papeete-Tahiti.
Le Port de Papeete en Polynésie française (photo: Laurent Seignobos, Wikimedia Commons)

L’aéroport international de Papeete-Faaa, à Tahiti, retrouve depuis la mi-mai une activité plus conforme à son statut de porte d’entrée de la Polynésie française. La levée des restrictions du gouvernement de Polynésie Française depuis un mois y contribue largement. Les touristes américains sont de nouveau autorisés sur l’archipel, et sans mesures contraignantes.

Surtout, à partir du 9 juin, les voyageurs vaccinés pourront venir en Polynésie sans être liés à la condition d’un « motif impérieux ». Ils devront cependant prouver que leur vaccination complète a bien été effectuée 14 jours avant le départ. Le Haut-Commissariat de la République en Polynésie Française va ainsi publier d’ici quelques jours le décret officiel, apportant plus de précisions.

Air Tahiti Nui, Air France et French Bee entre Paris et Papeete

Ce déverrouillage progressif de la Polynésie permet donc la reprise des vols entre le territoire et le reste du monde. Air Tahiti Nui, le principal opérateur aérien à Tahiti, a ainsi publié son plan de vols pour le mois de juin. Le transporteur effectuera 16 vols depuis Paris via Vancouver vers Papeete. Au départ de la métropole tahitienne, Air Tahiti Nui propose 18 fréquences vers Paris CDG. La compagnie propose également 17 rotations de et vers Los Angeles. En revanche, les lignes sur Auckland en Nouvelle-Zélande ainsi que vers le Japon restent suspendues.

De son côté, Air France monte en puissance sur Paris CDG-Papeete (via Vancouver). La compagnie proposera jusqu’à trois fréquences hebdomadaires cet été. Toujours entre la métropole et la Polynésie française, la low-cost French Bee propose également un vol hebdomadaire via Pointe-à-Pitre. A partir de juillet, elle monte aussi en puissance en proposant trois fréquences par semaine.

Autre bonne nouvelle avec le retour du premier transporteur international sur l’île. United Airlines relance en effet la ligne San Francisco-Papeete. Le transporteur américain propose ainsi trois vols par semaine en Boeing Dreamliner 787-9.

En parallèle, les autorités de Polynésie française continue d’alléger les mesures de restriction sur le territoire. Le couvre-feu s’appliquera à 23h00 à partir du 9 juin (au lieu de 22h00. Il sera également possible d’organiser des événements jusqu’à 800 personnes dans les établissements publics couverts. Dans le privé, jusqu’à 1000 personnes assises pourront participer à des événements. Le protocole prévoit une distance minimale d’une place libre laissée entre chaque personne. Ce qui autorise la reprise des conférences et activités MICE.