Escale viennoise pour la compagnie Level

Level, filiale low cost d’IAG, installe à Vienne une base avec des vols vers 14 destinations intra-européennes, dont Paris. La compagnie pourrait à terme ouvrir des lignes long courrier, se préparant à une concurrence frontale avec le groupe Lufthansa, présent à Vienne avec Austrian Airlines et Eurowings.

Level
Level lance 14 nouvelles liaisons court-courriers à partir de l'aéroport de Vienne

IAG, par le biais de sa filiale Level, investit l’aéroport de Vienne. La low-cost, connue principalement pour ses lignes long-courrier, a annoncé le lancement de 14 nouvelles liaisons court-courriers à partir de la capitale autrichienne. Les premières lignes ont été inaugurées en juillet, d’autres doivent suivre d’ici septembre. Il est intéressant de noter qu’il s’agit d’un important changement de stratégie pour IAG. Level se positionne désormais sur le même créneau que Vueling, pourtant la low-cost court-courrier « officielle » du groupe. Ce qui pourrait à terme laisser entendre que Level aurait une base court et long-courrier à Vienne. Tous les vols Level sur l’Europe à partir de Vienne sont opérés par quatre Airbus A321 de 210 places. Les vols sont commercialisés sous code VK (par exemple sur Paris-CDG), tandis que d’autres vols (par exemple sur Milan Malpensa) sont exploités sous code VY, utilisé par Vueling.

Le nombre de destinations exploitées par Level propulse immédiatement la compagnie au troisième rang avec 24 000 sièges par semaine – en intégrant les vols déjà exploités par Vueling. Elle se trouvera donc en termes de capacités juste derrière Austrian Airlines et Eurowings, toutes deux intégrées au groupe Lufthansa, et devant easyJet. De fait, Vienne est en train de devenir l’une des plus grosses bases low cost d’Europe, qui plus est dans une capitale. Vienne attire non seulement par son offre touristique – essentielle pour une activité de compagnie low-cost – mais aussi pour sa position économique. La capitale autrichienne est une destination affaires majeure, porte d’entrée vers toute l’Europe centrale avec une population de quelque sept millions d’habitants vivant à moins de trois heures de l’aéroport, dont Budapest et Bratislava, deux autres capitales. De plus l’aéroport de Vienne reste le premier en Europe centrale pour les dessertes intercontinentales. La capitale autrichienne est reliée à une demi-douzaine de lignes sur l’Amérique du Nord ainsi qu’une dizaine de lignes aériennes sur l’Asie.

La compétition est donc intense, avec non seulement Level et Eurowings, mais aussi easyJet, Laudamotion (soutenue par Ryanair) et Wizz Air qui vient d’ouvrir une base à avec cinq avions. Il est intéressant de noter que Vueling et Level vont être en compétition sur trois liaisons : Barcelone, Paris CDG et Palma de Majorque.

Level offrira donc 84 vols hebdomadaires d’ici cet hiver, les lignes les plus importantes étant celle lancées sur Londres Gatwick (14 vols par semaine), sur Milan Malpensa et Paris CDG (13 vols par semaine). Cependant, si l’on intègre Vueling, le tandem avec Level offre jusqu’à trois vols quotidiens, à niveau égal avec Barcelone, également desservi par trois fréquences quotidiennes. Entre Paris et Vienne volent désormais quatre compagnies aériennes, Austrian restant cependant la plus importante compagnie avec 27 vols hebdomadaires, suivie par Air France avec 20 vols. Près de 9 500 sièges sont offerts entre Paris et Vienne chaque semaine, faisant de cette liaison la septième ligne la plus importante sur la plate-forme.

Vous aimez cet article ? Recevez notre newsletter

La montée en puissance de Level s’effectue alors qu’Austrian est en train de réviser son programme d’hiver. Le transporteur abandonne ses dessertes long-courrier de Colombo, La Havane, Hong Kong et Miami. Elle fermera également en septembre ses lignes vers Ispahan et Shiraz en Iran. En revanche, pour les hommes d’affaires considérant Vienne comme une bonne alternative vers l’Asie, la compagnie augmente ses fréquences sur Pékin et Shanghai. Sur l’Amérique du Nord, le transporteur proposera plus de vols vers Chicago O’Hare, New York (Newark et JFK) et Toronto.