La compagnie aérienne Euroflyer prend forme à Londres

BA Euroflyer sera la compagnie low-cost de British Airways qui devrait aider le groupe IAG à reprendre des parts de marché sur l'aéroport de Londres Gatwick. La compagnie devrait prendre son envol pour la saison d'été 2022.
Euroflyer, nouvelle low cost de British Airways
Le retour de British Airways à Londres Gatwick est programmé avec Euroflyer, nouvelle filiale low-cost. Une stratégie de reconquête pour la compagnie présente historiquement sur l'aéroport -ici en 2009. (Photo : Luc Citrinot)

Londres-Gatwick, second aéroport de la capitale britannique avec plus de 46 millions de passagers en 2019, a toujours été associé à la compagnie nationale British Airways. Même si depuis les années 2000, le transporteur britannique avait peu à peu cédé du terrain à son rival low-cost easyJet, il restait un élément structurant de la plate-forme londonienne. En 2019, British Airways représentait en moyenne près de 18% de toutes les capacités en sièges au départ de Gatwick. Soit la seconde compagnie la plus importante derrière easyJet, avec autour de 43% de part de marché en sièges offerts.

Avant la pandémie, British Airways exploitait 57 destinations depuis Gatwick. Notamment un réseau long-courrier très tourné vers des destinations loisirs comme la Floride, les Caraïbes ou l’Océan Indien, avec une douzaine de destinations au total. S’ajoutaient des lignes court-courrier en correspondance vers toute l’Europe. Dont d’autres destinations « soleil » -notamment autour de la Méditerranée.

La pandémie a tiré un trait sur l’activité de British Airways à Gatwick. Selon une analyse du consultant aérien CAPA, la part de la compagnie nationale britannique calculée en sièges offerts était tombée à 5% en septembre 2021. Conséquence de la consolidation du réseau de BA à Londres-Heathrow. Elle exploite pour le moment un réseau long-courrier famélique depuis Gatwick, constitué de sept destinations. On y trouve Antigua, Kingston, Saint Lucia et Montego Bay aux Caraïbes ainsi que l’Ile Maurice. Et avec la réouverture des Etats-Unis, Orlando et Tampa depuis ce mois de novembre.

En revanche, British Airways a clairement fait comprendre qu’elle ne souhaitait pas reprendre sous sa forme actuelle ses lignes entre Londres-Gatwick et l’Europe, qualifiées de déficitaires. Sauf à appliquer un modèle low-cost.

Euroflyer pour la saison été 2022

Cela fait donc un an que BA négocie avec les syndicats aériens la création d’une filiale low-cost. Les syndicats étaient extrêmement réticents à l’idée de cette nouvelle compagnie, qui doit reprendre l’ensemble des lignes Europe et court-courrier de British Airways à Gatwick. La direction de la compagnie avait même indiqué renoncer au projet face à l’hostilité des personnels.

Finalement, British Airways a fini par conclure en octobre un accord avec un certain nombre de syndicats concernant le personnel de la future compagnie. D’autres négociations sont en cours.

Une nouvelle étape a été franchie le 11 novembre avec l’enregistrement du nom de la future entité. BA Euroflyer devrait pouvoir débuter ses activités à Gatwick pour la saison 2022. Aucun détail n’a été donné quant au nombre d’avions dans la flotte et les destinations proposées. Mais il est vraisemblable que la compagnie démarrerait avec des lignes loisirs, notamment autour de la Méditerranée. Marseille, Montpellier et Nice pourraient ainsi figurer parmi ses futures lignes.