Finnair courtise le voyage d’affaires au Japon

Finnair poursuit son expansion sur le Japon. La compagnie nationale finlandaise lance un nouveau vol saisonnier sur Sapporo et une ligne quotidienne sur Tokyo Haneda au printemps 2020.

Finnair renforce encore ses positions dans le ciel japonais

Finnair n’en finit plus de se développer sur le Japon. Le transporteur finlandais deviendra en décembre le seul transporteur européen sur Sapporo à raison de deux fréquences par semaine, le jeudi et le dimanche. Sapporo New Chitose International Airport n’était plus desservi par une compagnie européenne depuis le départ de KLM en 2002. Le vol saisonnier sera assuré jusqu’en avril et, selon Javier Roig, Directeur Europe Sud de Finnair, une majorité de passagers devrait emprunter cette nouvelle ligne pour aller skier dans les montagnes de l’Hokkaido, réputées pour l’excellente qualité de sa neige. Mais Sapporo offre aussi un potentiel économique intéressant pour les entreprises. La ville est la cinquième du Japon par sa population (1,95 million) avec une forte proportion d’étudiants. On en recense près de 70 000 dans 130 universités locales. La capitale de l’Hokkaido est devenue un important centre IT et de biotechnologie dans le pays. Sapporo étant une des rares grandes métropoles japonaises à se trouver hors d’une zone sismique, elle a attiré de nombreuses entreprises ces dernières années. L’assureur français AXA est par exemple présent depuis 2014 dans cette métropole.

Outre Sapporo, le transporteur ajustera l’été prochain son programme de vols sur Tokyo. La compagnie continuera d’offrir deux vols quotidiens mais le second sera désormais à destination de l’aéroport de Haneda, plus proche du centre de la capitale japonaise. L’autre fréquence quotidienne continuera de desservir l’aéroport de Tokyo-Narita.

Autre nouveauté prévue au printemps prochain, l’ouverture d’une liaison entre Helsinki et Busan, seconde ville de Corée du Sud. La compagnie opérera trois fois par semaine en Airbus A350-900 bi-classe. Les vols décolleront d’Helsinki chaque lundi, mercredi et vendredi. « Busan est également un centre économique important en Asie en étant un grand port maritime avec d’importantes entreprises de fret. Ces dernières bénéficieront d’un des vols les plus courts pour gagner l’Europe », souligne Javier Roig. En parallèle, le transporteur ferme cet hiver sa ligne sur Chongqing en Chine mais a été parmi les premières compagnies européennes à se lancer vers le nouvel aéroport de Pékin Daxing avec trois vols par semaine, en plus de son vol quotidien sur Pékin Capital.