Mooncard partenaire du programme Flying Blue

Dans le cadre d'un partenariat avec Air France, les cartes entreprise proposées par la fintech Mooncard permettent dès aujourd'hui de cumuler des miles Flying Blue à usage professionnel et personnel.
Mooncard-flying-blue

Cumuler des miles Flying Blue à usage personnel en utilisant sa carte corporate : Mooncard devient le premier acteur français à permettre aux entreprises et à leurs salariés de cumuler des points de fidélité en réglant leurs frais professionnels au quotidien. La fintech française, spécialisée dans les cartes corporate intelligentes et la dématérialisation de la gestion des notes de frais, a conclu un partenariat stratégique avec Flying Blue, mettant fin dès aujourd’hui au monopole d’American Express et de sa carte co-brandée liée au programme de fidélité d’Air France.

« C’est une fierté de permettre cette alliance française entre un petit poucet – qui grandit vite – et un géant de l’aéronautique« , déclare Tristan Leteurtre, président de Mooncard, le nombre de clients dépasse aujourd’hui les 3000 entreprises. « Air France est devenu assez tôt utilisateur de notre solution de paiement, explique également le cofondateur, en 2016, de la fintech. On a eu en face de nous un groupe soucieux de se réinventer, de voir de nouveaux modèles. Ils ont vu que nous étions des gens sérieux, ambitieux sans doute, et que notre carte allait prendre de la place sur le marché. C’est grâce à cela, je pense, que nous avons pu aboutir à ce partenariat. »

Dans les faits, le fonctionnement est simple et assez classique. Déjeuner professionnel, transports, hébergement, achats de matériel ou de fournitures : chaque euro dépensé permet aux voyageurs d’engranger des miles qui viennent s’ajouter à ceux cumulés sur leur compte Flying Blue. Le tout, à hauteur de 10 miles pour 10 euros dépensés via la carte classique Mooncard Corporate et la carte carburant Mooncard Mobility, et de 15 miles pour 10 euros pour la déclinaison premium Mooncard X.

En comparaison de l’offre d’American Express, Mooncard entend se distinguer par un bonus de bienvenue plus important, de 7 000 Miles pour la Mooncard Corporate et de 21 000 Miles pour la Mooncard X. Mais la principale différence réside surtout dans son acceptabilité globale. Affiliée au réseau Visa, la carte Mooncard peut en effet être utilisée dans 100 % des commerces français et internationaux. « Par exemple, et même si cela ne permet pas de cumuler énormément de miles, un collaborateur en télétravail peut gagner des miles en achetant un sandwich dans sa boulangerie« , remarque Tristan Leteurtre.

A l’heure où les déplacements professionnels se font rares, les voyageurs fréquents trouveront ainsi une alternative pour gagner des miles à usage professionnel et/ou personnel. Ces miles étant nominatifs, ils pourront être utilisés pour acquérir des billets prime et des surclassements auprès des compagnies de l’alliance Skyteam, mais aussi des accès aux salons d’aéroport, des séjours dans les hôtels, en particulier ceux du groupe Accor, sans compter les achats de cadeaux et produits sur la base de 1200 références disponibles.

« Depuis nos débuts, nous militons pour apporter des bénéfices aux porteurs de nos cartes, par exemple pour faire en sorte que les salariés n’aient plus à avancer d’argent sur leur compte personnel, pour automatiser leurs achats et la gestion des notes de frais, explique Tristan Leteurtre. A ces gains d’efficacité et de productivité, nous nous sommes mis à rêver d’ajouter des avantages à tout cela, à l’image des miles. »

Le lancement de ce rapprochement avec le programme de fidélité d’Air France achève une période chargée en innovations, malgré la pandémie. En mars, juste avant le premier confinement, la fintech a dévoilé sa carte corporate Mooncard X. Cette version premium de la carte corporate donne accès à un assistant personnel 7j/7 et 24h/24 et à une agence de voyage dédiée, mais aussi à un statut privilégié auprès de 60 000 acteurs (loueurs, lounges d’aéroports, fleuristes…), en plus d’assurances voyage ou informatique haut de gamme.

L’été dernier, la fintech a également lancé sa carte carburant Mooncard Mobility, acceptée dans 100 % des stations-service, des parkings et des péages et utilisable bientôt aux bornes de recharge électrique. Une solution choisie après appel d’offres par les services de l’État et déployée dans plus de 500 établissements publics (Matignon, Ministères, Service des armées etc).