Les perspectives 2021 selon Philippe Guibert (International SOS)

Situation sanitaire en voie d’amélioration, mais toujours précaire ; risques sécuritaires du fait des conséquences économiques de la pandémie : Philippe Guibert, directeur médical régional d’International SOS, s’attend à une année 2021 encore perturbée.
international-sos-dr-guibert-2021
Dr Philippe Guibert, directeur médical régional Consulting santé pour International SOS.

« 2021 risque encore d’être une année complexe, de transition. Les vaccins seront une étape très importante dans le contrôle de la pandémie sans attendre qu’elle se termine de façon naturelle, mais ils ne signeront pas immédiatement le retour à la normale. On n’en est qu’au tout début de l’histoire. Si les premiers vaccins se révèlent aussi efficaces que les études préliminaires le montrent, et si les pays organisent des campagnes de vaccination appropriées, on ne commencera à en voir les résultats qu’au bout de quelques mois. Il faudra du temps avant qu’une protection se développe au plan individuel, puis collectif à l’échelle d’un pays, puis d’une région, et enfin au plan mondial.

Il faut l’anticiper : la situation actuelle risque de perdurer. D’autant qu’en dehors de l’aspect sanitaire, s’ajoutent des risques sécuritaires avec des pays complètement bouleversés par les conséquences de la pandémie. C’est déjà le cas aujourd’hui avec, ça ou là, des turbulences économico-politiques. Ces situations d’instabilité pourraient avoir un impact sur la sûreté des collaborateurs expatriés dans ces pays comme sur la mobilité de ceux qui doivent s’y rendre.  »