Le rachat d’Asiana par Korean Air soulève toujours des doutes en Corée

La proposition de rachat lancée par Korean Air en janvier dernier se heurte au scepticisme de nombreux Coréens qui craignent un affaiblissement de la concurrence, et donc des prix plus élevés.
Deux Airbus A380 d'Asiana etde Korean Air en approche finale à Séoul en 2014 (Photo: Wikimedia Commons)

Le rachat par Korean Air de sa concurrente Asiana Airlines puis la fusion des deux compagnies continuent d’être questionnés par la Commission Coréenne pour une concurrence équilibrée (KFTC ou Korean Fair Trade Commission). L’examen de l’acquisition d’Asiana Airlines par Korean Air vient ainsi d’être prolongé jusqu’à octobre.

En janvier, Korean Air a signalé son acquisition d’Asiana Airlines à neuf pays, qui entretiennent un trafic important avec la Corée. La Thaïlande est le troisième pays à avoir tout juste approuvé l’idée de la fusion – après la Turquie et Taïwan. Mais il reste pourtant encore à convaincre la Chine, les Etats-Unis, le Japon,...