Thalys reprend des couleurs pour la fin de l’année

Thalys vient de dévoiler son programme pour la fin 2020. La compagnie ferroviaire revoit ses opérations à la hausse, facilitant notamment les déplacements professionnels entre Paris et Bruxelles. Mais le retour à la normale n’arrivera pas avant 2022…
Thalys
Le léger regain d'activité programmé par Thalys en fin d'année va faciliter les voyages d'affaires en Paris et Bruxelles

A l’instar des compagnies aériennes, qui naviguent à vue depuis de longs mois et doivent revoir leur offre de semaine en semaine, les acteurs du ferroviaire ajustent leur programme au gré des confinements et autre contraintes réglementaires. Thalys n’échappe pas à la règle. Trois semaines après avoir consenti à une réduction drastique de son programme, dans un contexte de crise historique, la direction de la compagnie entrevoit le bout du tunnel. Elle a annoncé mardi une augmentation de son offre à compter du 13 décembre, et valable jusqu’à la fin du mois de janvier 2021. Si la circulation des trains Izy – l’offre low-cost de la compagnie – reste suspendue, les voyageurs d’affaires devraient plus facilement effectuer leurs déplacements professionnels entre Paris et Bruxelles.

Un retour d’une offre à 100% sur ses routes principales n’est pas attendu avant 2022

Thalys prévoit en effet quatre aller-retours quotidiens entre les capitales française et belge, dont un aller-retour Paris-Amsterdam. La compagnie ferroviaire va également faire son retour sur le marché allemand, et assurera un aller-retour quotidien entre Paris et Dortmund. « Thalys reste un des rares moyen de transport pour relier les villes de quatre pays européens », souligne le Directeur Général de Thalys, Bertrand Gosselin. « Nous anticipons un renforcement limité de notre offre pour accompagner les besoins de déplacement que nous percevons déjà aujourd’hui », ajoute-t-il. Néanmoins, ce regain d’activité ne saurait masquer l’impact durable de la crise sur la compagnie ferroviaire. D’ailleurs, la direction de Thalys ne prévoit pas de retour à la normale en 2021 : « Un retour d’une offre à 100% sur ses routes principales n’est cependant pas attendu avant 2022 ».