Blockchain, IA, chatbots : les Travel Managers n’attendent pas de révolution

Intelligence artificielle, blockchain, chatbots : les nouvelles technologies sont partout... sauf peut-être sur la feuille de route des travel managers, à en croire une étude publiée par le Business Travel Show.

Business Travel Show
D'après une étude du Business Travel Show, les nouvelles technologies (bots, Blockchain, réalité augmentée, intelligence artificielle) ne révolutionneront pas le voyage d'affaires à l'horizon 2022

Le travel manager britannique est décidément perplexe. Il y a quelques jours, une étude publiée par le Business Travel Show révélait que les acheteurs voyages semblaient de plus en méfiants à l’égard de la NDC, alors même que la nouvelle norme de distribution est en passe de se généraliser dans le secteur aérien. Le salon londonien – qui s’ouvre le 20 février – publie un nouveau sondage dédié cette fois-ci aux nouvelles technologies. Le constat est le même : les responsables voyages sont dubitatifs… En effet, alors que les chatbots, la blockchain, l’intelligence artificielle (IA) et autre réalité augmentée occupent le devant de la scène, les retombées concrètes sur l’écosystème du voyage d’affaires ne suscitent pas une impatience démesurée, c’est peu de le dire…

D’après le Business Travel Show, la majorité des travel managers attendent peu ou pas d’impact de ces technologies à l’horizon 2022. Seul un professionnel sur cinq espère une amélioration significative au moment de la réservation des déplacements professionnels, en termes de temps ou d’économie. Parmi les principales tendances technologiques du moment, l’Intelligence Artificielle serait celle qui suscite le plus d’intérêt, sans pour autant que les chiffres ne tournent au plébiscite : 18% des sondés imaginent que l’IA peut révolutionner le voyage d’affaires, et un quart des travel managers s’attendent à une amélioration significative de l’expérience voyageur.

« Lorsqu’ils sont conçus et utilisés correctement, les chatbots peuvent transformer le service client, augmenter l’efficacité et même aider les entreprises à gagner de l’argent« , rappelle Paul Shepherd, fondateur de We Build Bots. Les compagnies aériennes et les sites de voyages en ligne pourraient offrir un avantage concurrentiel s’ils proposaient un chatbot entièrement intégré utilisant l’intelligence artificielle et le machine learning combinés à un service d’assistance à la clientèle afin d’offrir un service intuitif 24h/24, 7j/7 et 365 jours par an. » Pour Paul Shepherd, les technologies liées à la commande vocale ouvrent des perspectives « infinies » : « le traitement automatique du langage naturel (NLP) va continuer à s’améliorer, ce qui signifie que les chatbots deviendront plus faciles à utiliser, et plus intuitifs. (…) Les possibilités d’utilisation de la voix sont infinies. Imaginez-vous demander à votre enceinte connectée de vous enregistrer sur votre prochain vol, puis recevoir votre carte d’embarquement directement dans votre boîte mail. (…) L’utilisation de la voix par les Chatbots s’améliore et évolue constamment et, à l’avenir, nous verrons certainement d’énormes développements dans ce domaine« , prévient Paul Shepherd, qui participera à Londres à une table ronde sur l’introduction des bots dans les programmes voyages, le 20 février à 10h.