Coronavirus : Wuhan en quarantaine, la France s’organise

Wuhan, capitale de la province de Hubei en Chine Centrale, est coupée du monde depuis le 23 janvier en raison du coronavirus qui y a été détecté. Toutes les liaisons terrestres et aériennes sont suspendues jusqu’à nouvel ordre. En France, où trois cas ont été détectés, un dispositif de surveillance et de rapatriement s'organise.

Wuhan
Tous les vols ont été interrompus sur l'aéroport de Wuhan

Les autorités chinoises ont eu beau avoir pris des mesures radicales, le coronavirus a gagné du terrain, et pris une ampleur internationale. Le 23 janvier, le gouvernement s’était pourtant résolu à mettre en quarantaine la totalité de la ville de Wuhan, la population ayant interdiction de quitter l’aire métropolitaine de Wuhan.

LIRE AUSSI : « Coronavirus : interview du Dr Philippe Guibert, International SOS »

Cela s’est traduit par la suspension immédiate de toutes les lignes ferroviaires et aériennes ainsi que les lignes routières reliant Wuhan au reste du pays. L’aéroport de Wuhan est l’un des plus importants de Chine. Il arrivait en 2018 en seizième position dans le pays avec un trafic de plus de 24,5 millions de passagers. L’aéroport a une activité internationale importante en étant relié à une trentaine de villes dans le monde par vol régulier ou charter. Wuhan a une ligne sur Paris CDG à raison de trois fréquences hebdomadaires (lundi, mercredi et vendredi), ligne assurée par Air France depuis 2012. Sur l’Europe, Wuhan est également reliée à Istanbul, Londres-Heathrow et Rome-Fiumicino par China Southern.

La gare de Wuhan est aussi à l’isolement. Elle est intégrée au réseau TGV connectant la métropole sur la ligne Chengdu-Shanghai ainsi que sur l’axe nord-sud Pékin-Canton-Hong Kong. Tous les trains sont également suspendus depuis ce matin, de même que les bateaux traversant le fleuve Yangtze, et les métros.

Un tiers de tous les investissements français en Chine

Wuhan est de fait un important centre économique du pays, abritant de nombreuses entreprises high-tech mais étant aussi l’un des principaux centres de l’industrie automobile chinoise. On y recense notamment des chaines d’assemblage du groupe Dongfeng-Peugeot Citroën, de General Motors et de Honda. On recense une cinquantaine d’entreprises françaises présentes dans la métropole, dont Accor, Total ou encore Alsthom. La ville recevait en 2015 un tiers de tous les investissements français en Chine…

Lundi matin, le nombre de victimes en Chine atteignait 80 morts, et plus de 2700 cas d’infections. En France, trois cas ont été identifiés, et d’autres analyses sont en cours. Le Ministère des Affaires étrangères a lancé un recensement des ressortissants Français dans la province de Hubei. Objectif : préparer leur rapatriement, s’ils le souhaitent, avec les précautions nécessaires. Un vol direct Wuhan-Paris, doté d’une équipe médicale les acheminera en France, où ils devraient alors rester confinés dans un lieu d’accueil pendant 14 jours.

La France suit ainsi les recommandations de l’OMS, qui souligne : « On peut s’attendre dans n’importe quel pays à l’apparition de nouveaux cas exportés de Chine. Par conséquent, tous les pays doivent être prêts à prendre des mesures pour endiguer la flambée, y compris par une surveillance active, un dépistage précoce, l’isolement et la prise en charge des cas, la recherche des contacts et la prévention de la poursuite de la propagation de l’infection par le 2019-nCov, et à communiquer l’ensemble des données à l’OMS« .

Des détecteurs de fièvre sont désormais installés dans de nombreux aéroports à travers le monde, dont notamment à Londres-Heathrow pour tous les passagers en provenance de Chine.

Coronavirus : les recommandations du Ministère des Affaires Etrangères

Jeudi, le Ministère des Affaires Etrangères a mis à jour sa fiche d’information relative aux déplacements en Chine. Celle-ci rappelle notamment que « L’OMS ne préconise pas à ce stade de restrictions des voyages ni la mise en place de procédures de dépistage pour les pays concernés« . Pour autant, le MAE ajoute : « en raison des mesures de suspension des transports mises en œuvre par les autorités chinoises à Wuhan à compter du 23 janvier 2020, il est recommandé de reporter tout déplacement dans la région« .

Par ailleurs, les autorités recommandent :

  • d’éviter tout contact avec des animaux vivants ou morts, de se rendre dans des marchés où sont vendus des animaux et d’éviter de consommer des produits d’animaux peu ou mal cuits
  • d’éviter tout contact rapproché avec des personnes souffrant d’infection respiratoire aigüe
  • de se laver régulièrement les mains avec de l’eau savonneuse ou avec des solutions de lavage hydro-alcooliques

(Article mis à jour le 27/01)