Les Français toujours en disgrâce pour les Britanniques

Les voyageurs français ne sont toujours pas les bienvenus au Royaume-Uni malgré l’allègement des mesures de restriction sur les voyages. Un statut spécial a été créé pour les Français entre "Ambre" et "Rouge" qui impose une quarantaine pour les voyageurs arrivant de France...
(Photo: Luc Citrinot)

Le gouvernement de l’inénarrable premier ministre Boris Johnson n’en est jamais à une contradiction près. Après avoir annoncé que les voyageurs vaccinés des pays sur la liste « ambre » (pays à risque covid limité) serait acceptés sans quarantaine, le gouvernement britannique a opéré un revirement dont lui seul a le secret.

L’Union Européenne se trouvait en grande majorité en catégorie « ambre ». Depuis le 19 juillet, toute personne provenant de la plupart des pays de l’Union et dûment vaccinée n’a pas à se mettre en quarantaine en entrant sur le territoire britannique. Malheureusement, sauf pour la France. Cette dernière a de fait inauguré une nouvelle catégorie, « ambre plus ». Ressortissants britanniques et européens en provenance de l’Hexagone doivent ainsi se placer en quarantaine. Elle doit se faire à domicile ou dans tout autre type de logement pendant cinq à dix jours. « La mesure inclut les personnes entièrement vaccinées contre le Covid-19 », a déclaré Sajid Javid, ministre britannique de la santé.

Le ministre a expliqué ce choix par la circulation du variant Beta (précédemment connu comme ‘sud-africain’) dans l’Hexagone. « Avec la levée des restrictions lundi dans tout le pays, nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour que les voyages internationaux se déroulent de la manière la plus sûre possible. Ainsi que pour protéger nos frontières de la menace des variants« , a déclaré Sajid Javid.

Les voyages de France à l’index

Ce changement a suscité la colère de IATA, l’association mondiale des compagnies aériennes. L’association a déclaré à Reuters que les restrictions de voyage et les changements de dernière minute imposés par le Royaume-Uni étaient contraires à ce qui se faisait ailleurs dans le monde.

« Le Royaume-Uni est en train de s’imposer comme un cas isolé dans son approche confuse du voyage. Il détruit son propre secteur du voyage et des milliers d’emplois « , a déclaré Willie Walsh, directeur général de IATA. Quelques neuf millions de Britanniques visitaient avant la crise sanitaire la France. Le nombre de Français se rendant au Royaume-Uni s’élevait de son côté à 4,5 millions.

La France a également changé les conditions d’entrée pour les ressortissants britanniques. Depuis le 18 juillet, les personnes non vaccinées doivent présenter un test PCR ou antigénique négatif de moins de 24h. C’est le sésame pour se rendre sur le territoire français depuis le Royaume-Uni.

Les personnes complètement vaccinées ne devront en revanche plus présenter de test pour pouvoir entrer sur le territoire français. La durée nécessaire après la dernière injection est réduite à 7 jours (double injection, ou contamination antérieure + une injection) et 28 jours (injection unique).