L’Asie en offre limitée depuis la France cet hiver

Le nombre de vols directs entre la France et le continent asiatique reste à des niveaux historiquement bas cet hiver. La faute aux pays asiatiques qui imposent des conditions d'entrée très strictes et restreintes à certaines catégories de voyageurs. 

Bangkok restera inaccessible en vol direct depuis Paris au moins jusqu'en décembre. (Photo: LC)

Moins d’une dizaine de villes d’Asie seront cet hiver reliées par vol direct à Paris. C’est ce que l’on constate à détailler de près les horaires d’hiver des compagnies aériennes.

Ces programmes ne sont de surcroît que des prévisions en raison de l’évolution de la pandémie et des conditions d’entrée dans les pays concernés. Le programme d’hiver d’Air France en Asie en est le reflet. Le transporteur avait annoncé la reprise de ses vols sur Bangkok, Ho-Chi-Minh Ville ou Tokyo. Elle a récemment décidé de repousser son retour dans ces trois métropoles.

Bangkok et Saïgon ne réapparaîtront dans les horaires d’Air France qu’en 2021. La desserte de Tokyo-Haneda est quant à elle prévue à partir du 9 décembre prochain.

Peu d’évolution sur la Chine

Le gouvernement chinois reste sur une ligne constante qui n’autorise qu’un à deux vols hebdomadaires sur les lignes internationales. Et assortie de conditions d’entrée draconiennes dont une quarantaine très stricte assortie d’une surveillance digne d’un roman d’Orwell.

Air France dessert cependant Shanghai-Pudong à raison de deux vols par semaine. Pékin reviendra bien dans les horaires de la compagnie mais seulement à la fin mars 2021. Les compagnies chinoises sont logées à la même enseigne. Air China n’affiche sur son site aucun vol direct au départ de Paris.

En revanche, China Eastern dessert une fois par semaine Shanghai-Pudong et China Southern une fois par semaine Canton. Hainan Airlines propose aussi quelques vols ponctuels vers Chengdu en novembre.

La seule porte d’entrée vers la Chine reste Hong Kong. Cathay Pacific proposera cet hiver trois vols par semaine à partir de décembre, la compagnie ayant repoussé son retour prévu en novembre. Air France dessert la ville par cinq vols hebdomadaires (6 prévus en décembre).

Enfin sur Taipei, seule Eva Air propose une liaison hebdomadaire depuis Paris-CDG.

Des vols quotidiens sur la Corée et le Japon

Corée et Japon sont parmi les pays les mieux desservis depuis Paris cet hiver. Korean Air propose trois fréquences par semaine vers Séoul-Incheon dans son horaire d’hiver tandis qu’Air France programme quatre rotations vers la métropole coréenne. La compagnie envisage l’ajout d’une cinquième fréquence à partir du mois de novembre. A noter que deux des vols d’Air France sur Séoul sont prolongés vers Shanghai.

Le Japon continue d’être desservi par trois compagnies aériennes. Les deux géants japonais All Nippon Airways et Japan Airlines relient chacun trois fois par semaine Paris- CDG à Tokyo-Haneda. En revanche, Air France retarde la reprise de ses vols sur Haneda au 9 décembre prochain. La compagnie proposera cinq vols par semaine. Elle est cependant la seule compagnie à proposer trois vols par semaine à destination d’Osaka-Kansaï.

Sur l’Inde, Air France est la plus active avec cinq fréquences par semaine à destination de Delhi ainsi que de Bombay. Air India propose de son côté un vol quotidien sur Delhi.

Asie du Sud-Est: l’absence de la Thaïlande et du Vietnam

C’est finalement l’Asie du Sud-Est qui reste la plus affectée par la réduction des vols. Une situation liée essentiellement aux restrictions très sévères qui empêchent le retour des visiteurs.

Un retour en Thaïlande s’avère par exemple particulièrement complexe. Non seulement en raison d’une quarantaine obligatoire de 14 jours, très onéreuses pour les étrangers. Mais aussi par la suspension prolongée des vols de Thai Airways International sur ses lignes intercontinentales.

La compagnie aérienne thaïlandaise, en redressement, a arrêté toutes ses liaisons internationales depuis avril. Elle vient d’annoncer surseoir à la reprise de ses vols pour la cinquième fois.

Thai Airways International prévoit maintenant de reprendre ses lignes internationales le 1er décembre, mais sans aucune assurance. Sur Paris, la compagnie communique ainsi un horaire de trois vols hebdomadaires en Boeing 777-300ER. Air France a du coup également repoussé son retour dans la capitale thaïlandaise (voir plus haut).

La poursuite de la fermeture totale des frontières internationales au Vietnam ralentit également tout retour de Vietnam Airlines en Europe. Les réservations sur la seule ligne prévue avec le continent européen (Francfort-Hanoï une fois par semaine) ont été annulées.

Reste dans cette partie de l’Asie uniquement Singapour en vol direct depuis Paris. Air France tout comme Singapore Airlines assurent ainsi chacune trois vols par semaine vers la cité-Etat. Si les conditions d’entrée à Singapour restent quasi-impossibles, en revanche, les autorités ont aménagé un circuit particulier pour les passagers en transit sur l’aéroport de Changi.

Vers les autres pays d’Asie du Sud-Est, Malaysia Airlines a en réservation un vol hebdomadaire sur Kuala Lumpur depuis Londres-Heathrow, Garuda Indonesia dessert deux fois par semaine Amsterdam-Jakarta et Philippine Airlines opère deux vols hebdomadaires de Londres-Heathrow à Manille. Enfin, KLM propose depuis Amsterdam des vols via Bangkok sur Kuala Lumpur, Jakarta et Manille.