KLM, l’une des compagnies européennes les plus actives en temps de COVID-19

KLM continuera d’exploiter l’un des plus importants réseaux de destinations avec la mise en place des horaires d’été ce week-end. La compagnie devrait ainsi profiter de la baisse radicale des capacités de ses concurrents et jouer les synergies avec le réseau Air France depuis Paris.

KLM devrait exploitera 57 destinations dans son programme d'été

KLM exploitera seulement 10% de son horaire d’été initialement programmé, mais cela représentera malgré tout 57 destinations, un chiffre record par rapport à d’autres transporteurs européens. Les vols intercontinentaux ne seront plus exploités que par des Boeing 777 et Boeing 787, le transporteur néerlandais ayant décidé d’immobiliser ses Boeing 747. La compagnie aérienne offrira 69 vols hebdomadaires intercontinentaux vers les destinations suivantes à raison de deux ou trois vols hebdomadaires : Atlanta, Abu Dhabi/Mascate, Bangkok, Curaçao, Delhi, Dubaï, Sao Paulo, Hong Kong, Séoul, New York JFK, Johannesburg, Osaka Kansai, Los Angeles, Lima, Mexico, Nairobi, Tokyo, Chicago, Pékin, Panama, Shanghai, Singapour, Taipei, Calgary et Toronto. Ces vols seront exploités si les restrictions sont levées, comme la fermeture des espaces aériens actuellement en vigueur aux Emirats Arabes Unis ou en Inde.

Le réseau européen permet de son côté le plus grand nombre possible de vols en correspondance avec le réseau intercontinental de KLM. Les destinations suivantes seront ainsi desservies quotidiennement au départ de Schiphol du 28 mars au 3 mai (sous réserve de modifications) : Paris, LyonGenève, Vienne, Zurich, Bruxelles, Düsseldorf, Francfort, Hambourg, Munich, Stuttgart, Berlin, Rome (à partir du 4 avril), Stockholm, Billund, Copenhague, Göteborg, Oslo, Barcelone, Lisbonne, Madrid, Aberdeen, Birmingham, Bristol, Dublin, Edimbourg, Glasgow, Leeds Bradford, London City, Londres Heathrow, Manchester et Newcastle. Ces lignes ne seront exploitées que si toutes les conditions sont remplies. C’est par exemple le cas avec l’Espagne et l’Italie dont toutes les liaisons aériennes sont actuellement suspendues.

L’aéroport de Schiphol, à Amsterdam, reste ouvert mais a adapté ses installations à la baisse du trafic. Depuis le 24 mars, l’enregistrement des passagers s’effectue exclusivement dans la zone de départs 2 et dans une partie de la zone de départs 3. Après les contrôles de sécurité, les passagers ont accès aux zones d’embarquement 1 et 2. En outre, seule la jetée « Dand E-Pier » sera encore utilisée pour des vols, les autres jetées servant de parkings aux avions immobilisés au sol. Une dizaine de restaurants et bars proposent de la restauration à emporter tandis que les autres magasins telles que librairies, électroniques où les célèbres Duty Free Shops restent ouvertes au public. Les trains également circulent vers les principales villes des Pays-Bas.