Le Japon se ferme totalement aux visiteurs étrangers

Le Japon interdit l'entrée des visiteurs étrangers sur son territoire depuis le 12 mars. Aucune dérogation n'est acceptée. Pour les quelques "happy fews" étrangers et les ressortissants japonais, un test PCR et un certificat sont désormais exigés à partir du 19 mars. 

Durant quelques mois, le Japon avait entrouvert très légèrement ses frontières. Quelques voyageurs internationaux pouvaient se rendre au Japon dans le cadre d’un corridor « Affaires ».

La porte vient pourtant de se verrouiller de nouveau face à la remontée des cas de covid. Et ce, jusqu’à nouvel ordre. L’archipel se trouve en effet en état d’urgence. En  conséquence, depuis le 12 mars 2021, les ressortissants étrangers se voient interdire l’entrée au Japon. Cela concerne les ressortissants de 152 pays, dont la Belgique, la France, le Luxembourg et la Suisse. Seuls les résidents et les passagers en transit peuvent poser un pied sur le territoire japonais.

Les Jeux Olympiques auront lieu mais sans spectateurs étrangers

Tous les passagers – y compris les ressortissants japonais – ayant un vol à destination du Japon doivent, à partir du 19 mars, fournir le résultat d’un test PCR négatif au covid-19 dans les 72 heures précédant le départ. Si le passager n’est pas en mesure de fournir les résultats de ce test, il ne sera pas autorisé à embarquer dans l’avion à destination du Japon. Le voyageur doit également fournir un modèle de certificat de résultat négatif au test PCR covid-19. Le gouvernement n’autorisera personne sans ce certificat.

Le nombre de personnes positives au covid-19 a quasi doublé depuis le début du mois de janvier. Le Japon recensait au 1er janvier 234 000 cas. Au 15 mars, le pays comptait 447 000 cas positifs. Quant au nombre de décès, il est passé durant la même période de 3 460 à 8 560 personnes.

La pandémie fait une victime indirecte. Si les Jeux Olympiques de Tokyo, qui se tiendront du 23 juillet au 8 août dans la capitale japonaise, auront bien lieu, ils devrait se dérouler sans spectateur étranger. Le Comité International Olympique attend encore une décision gouvernementale définitive le 25 mars. Cette décision est motivée par des considérations politiques internes. Les Japonais semblent en effet très hostiles à accueillir des étrangers en période de pandémie. Même ceux vaccinés…