Hôtellerie à Pékin : un goût plus occidentalisé

L’hôtellerie pékinoise joue de plus en plus la sobriété, délaissant les grands lobbys dorés pour la clarté et la douceur d’une esthétique résolument contemporaine.

Avec ses jardins pensés par le paysagiste Enzo Enea, le Bvlgari Hotel se décrit comme un resort urbain, niché dans le quartier des ambassades.
Avec ses jardins pensés par le paysagiste Enzo Enea, le Bvlgari Hotel se décrit comme un resort urbain, niché dans le quartier des ambassades.

Le vendredi soir, les voitures roulent au pas sur Sanlitun Road. Des jeunes gens ultra lookés se font déposer devant les nouveaux restaurants ouvrant les uns après les autres dans le quartier le plus prisé du moment. Voici l’épicentre du Pékin moderne, là où a ouvert l’InterContinental Sanlitun fin 2016, dans une tour extravagante aux allures de ruche futuriste. Le beau lobby parfumé au thé vert attire aussi bien les voyageurs que la clientèle locale, curieuse des cinq restaurants qu’offre l’établissement. L’atmosphère est d’une grande fraîcheur, dominée par le bois, le cuir, le marbre clair et le laiton. Des plantes et des tapis aux couleurs pleines de peps donnent une note facétieuse à l’endroit, tendance rétro chic à laquelle répond la brigade de jeunes butlers et concierges, prêts à aider les voyageurs à toute heure du jour et de la nuit.

Idéalement situé dans une tour surplombant l’effervescence de Sanlitun, l’InterContinental accueille voyageurs d’affaires et clientèle locale dans un immense lobby aux allures de living room. Avec son atmosphère contemporaine, l’hôtel apporte une touche sophistiquée, à l’unisson dans ce quartier fashion.
Idéalement situé dans une tour surplombant l’effervescence de Sanlitun, l’InterContinental accueille voyageurs d’affaires et clientèle locale dans un immense lobby aux allures de living room. Avec son atmosphère contemporaine, l’hôtel apporte une touche sophistiquée, à l’unisson dans ce quartier fashion.

Silence bienfaisant

Côté chambres, 299 au total, ce sont des lits profonds posés contre des têtes en cuir beige, travaillé pour filer la métaphore de la ruche. Tout ici repose sur la technologie : système audio de dernière génération, TV interactive, éclairage conçu pour éliminer la fatigue des décalages horaires. Cette recherche et ce sens du détail se retrouvent au 22e étage, dans le sublime business lounge où sont servis petits repas et boissons tout au long de la journée. Dans ce cocon de couleurs douces, on surplombe Sanlitun, et c’est un silence bienfaisant après les journées harassantes que génère la capitale de 23 millions d’âmes…

On le sent, cette sérénité, cette beauté à la fois poétique et très contemporaine manquait cruellement à Pékin, où le clinquant était jusqu’ici de mise dans l’hôtellerie de luxe. C’est ainsi qu’après l’InterContinental Sanlitun, a été inauguré en 2017 un Bvlgari Hotel, quatrième de la marque dans le monde à l’époque et premier hôtel en Chine continentale avant d’être rejoint en juin dernier par un établissement à Shanghai. Là aussi, l’atmosphère est d’une grande sobriété, nette et rehaussée d’immenses photos en noir et blanc dans le vaste lobby aux canapés de cuir sombre. 119 chambres seulement, tenues de main de maître par des butlers présents 24h/24. On est très loin des hôtels paquebots des années 1990 et 2000. Le sentiment d’exclusivité n’en est que plus aigu. Et, petit joyau de cette couronne italienne, un jardin privé donnant sur une rivière en pleine ville. Du luxe à l’état épuré.

Les chambres de l’InterContinental Sanlitun associent un décor sobre et élégant aux dernières nouveautés high-tech, notamment un éclairage destiné à atténuer la fatigue due aux décalages horaires.
Les chambres de l’InterContinental Sanlitun associent un décor sobre et élégant aux dernières
nouveautés high-tech, notamment un éclairage destiné à atténuer la fatigue due aux décalages horaires.

Un peu plus foisonnant, quoique jouant sur une certaine simplicité, le Four Seasons, ouvert en 2013 dans le quartier des ambassades, est aussi un bel ajout à la palette des hôtels de Pékin. Tout est feutré, décoré d’œuvres d’art contemporain chinois dans une déco cependant inspirée de la dynastie Tang. Très en vogue dans l’univers hôtelier d’aujourd’hui, le Four Seasons propose un service VIP à l’aéroport permettant aux voyageurs d’affaires un passage express à la sécurité, mais aussi, comme il se doit, un service de butler around the clock.

Comme une confirmation de cette tendance, le très célèbre Peninsula de Pékin, inauguré en 1989, vient de faire entièrement peau neuve et est passé au 100 % suites. Ainsi, les 525 chambres qu’il comptait autrefois se sont transformées en 230 appartements, tous somptueux, certains agencés en lofts. La transformation de cet établissement que les Chinois surnomment tout simplement “le palace” est aussi une manière de célébrer les trente années d’existence du Peninsula Beijing et d’en accroître encore le niveau d’excellence et d’exclusivité. Il faut savoir que pas moins de 600 employés s’impliquent chaque jour pour rendre l’expérience du client mémorable. Comme dans tous les Peninsula du monde, celui de Pékin est fait de clarté et de matériaux nobles. Dans le grand lobby très pur, un panneau de jade sculpté s’élance du sol au plafond. L’hôtel ayant pour adresse la rue “Goldfish” – ou poisson rouge –, des calligraphies sur céramique représentant ces animaux symboles de prospérité s’affichent ici et là dans les chambres.

  • Le Peninsula Pékin a retrouvé tout son prestige après un vaste programme de rénovation. En plus d’offrir les chambres les plus spacieuses de la capitale chinoise, le palace mêle avec élégance artisanat traditionnel et création contemporaine.
  • Le Four Seasons, en plus d’œuvres originales réalisées pour l’hôtel à l’image de calligraphies de l’artiste Qin Feng, a développé un programme d’artistes en résidence afin de promouvoir les jeunes talents locaux.

Au loin, la grande muraille

Depuis cet été, ajout festif, le toit de l’hôtel a été aménagé pour devenir un très beau bar extérieur, le Yun, “le nuage”. Depuis ce point de vue surélevé, l’on aperçoit les remparts de la Cité Interdite distante de quelques minutes à pied, mais aussi, au loin et par temps clair, les montagnes rosées dans le couchant, celles sur lesquelles court la fameuse muraille de Chine, à environ une heure et demie de route. Rares sont les hôtels à pouvoir se targuer d’une telle vue…

Parmi les ouvertures très attendues, prévues pour le printemps 2019, celles de deux Mandarin Oriental. Le premier, très urbain, occupera les deux derniers étages du prestigieux WF Central, au cœur d’un paradis du shopping haut de gamme axé sur le lifestyle dans le district de Dongcheng. Conçu par Kohn Pedersen Fox, l’un des cabinets d’architectes les plus renommés au monde, l’hôtel sera doté de terrasses arborées et d’une belle cour intérieure. Les 74 chambres et suites offriront elles aussi des vues sur la Cité Interdite. Autre caractéristique : le Mandarin Oriental Wangfujing entend se positionner comme haut lieu de la gastronomie.

Quant à son jumeau, le Mandarin Oriental Qianmen, à proximité de la place Tian’anmen, il s’intégrera dans le Qianmen East Hutong, un quartier traditionnel du XIIIe siècle formé de ruelles étroites et de cours intérieures. Belle nouvelle, cet hôtel s’intégrera dans le programme de préservation de ces maisons anciennes qui ont subi malheureusement de nombreuses destructions. Pour que les hôtes puissent découvrir un peu de l’art de vivre ancestral pékinois…

BLOC-NOTES

INTERCONTINENTAL BEIJING SANLITUN > 1 South Sanlitun Road, Chaoyang District • Tél. : +86 10 6530 8888 • Internet : www.ihg.com

BVLGARI BEIJING > Building 2 Courtyard, 8 Xinyuan South Road, Chaoyang District • Tél.: +86 10 8555 8555 • Email : beijing@bulgarihotels.com • Internet : www.bulgarihotels.com

FOUR SEASONS BEIJING > 48 Liang Ma Qiao Road, Chaoyang District • Tél. : +86 10 5695 8888 • Internet : www.fourseasons.com

PENINSULA HOTEL > 8 Goldfish Lane, Wangfujing • Tél. : +86 10 8516 2888 • Email : pbj@peninsula.com • Internet : beijing.peninsula.com

MANDARIN ORIENTAL WANGFUJING > 269 Wangfujing Street, Dongcheng District • Tél. : +86 10 6520 4943 • Email : mowfj-enquiry@mohg.com • Internet : www.mandarinoriental.fr

MANDARIN ORIENTAL QIANMEN > Qianmen East Hutong • Email : mowfj-enquiry@mohg.com • Internet : www.mandarinoriental.fr