Des congrès Grand Siècle au Puy du Fou

Le parc Le Puy du Fou renforce son offre MICE avec l'ouverture d'un centre de congrès destiné aux événements de 500-600 participants.

puy-du-fou-theatre-moliere
Le nouveau centre de congrès Théâtre Molière du Puy du Fou.

Le Puy du Fou, nouvel acteur des grands événements professionnels ? Assurément non, puisque le lieu accueillait déjà près de 200 manifestations par an. « Nous comptons doubler ce chiffre à l’avenir », déclare Thomas Guitet, directeur de Puy du Fou Congrès. Car, avec l’ouverture d’un vrai centre de congrès, le parc à thèmes lancé en 1978 par Philippe de Villiers, et célèbre pour sa Cinéscénie retraçant l’histoire de France, dispose désormais d’un outil entièrement dédié à l’accueil des séminaires et conventions.

Sur le thème du Grand Siècle, le Théâtre Molière dispose en effet d’une surface de 3500 m², avec un foyer d’accueil de 450 m2, un amphithéâtre de 500 personnes avec écran LED de 30 m² et tribunes rétractables, ainsi que 11 salles de réunion modulables de 40 à 250 m². Le tout, pour un investissement de 12 millions d’euros. « Avant, avec ses sept salles de réunions réparties dans le parc et les installations grand public qui pouvaient être aussi utilisées pour des manifestations professionnelles, le Puy du Fou pouvait accueillir de grands événements de 3000 personnes et d’autres d’une centaine de participants, explique Florence Glemarec, directrice commerciale de Puy du Fou Congrès. Aujourd’hui, nous avons un outil sur mesure adapté aux événements de 500 à 600 participants. »

Surtout, suivant les règles du théâtre classique, le centre de congrès offre une unité de lieu, de temps et d’action puisque situé dans la Cité Nocturne, la zone du parc dédiée à l’hébergement et qui offre un total de 500 chambres – et 2 500 lits – dans ses hôtels aux thèmes allant de la villa gallo-romaine au temps de Louis XIV. Sixième établissement du parc, le Grand Siècle, a ouvert ses portes en juin dernier et joue sur sa proximité physique et d’esprit avec le centre de congrès. Alors que le Puy du Fou est ouvert au grand public de Pâques à la Toussaint, cet hébergement peut accueillir les congressistes toute l’année, l’hébergement ouvrant en fonction des demandes. Le tout assorti de la la foule d’activités team building et incentive proposées au sein du parc niché en pleine nature.

Le nouveau centre de congrès du Puy du Fou vient renforcer l’offre de la destination Vendée, qui comptait déjà deux lieux destinées aux grandes manifestations professionnelles, face à l’océan qui plus est : le centre de congrès Les Atalantes aux Sables d’Olonne, doté d’un auditorium de 800 places et de neuf salles de réunion pour une capacité d’accueil de 1200 personnes en cocktail, et de le palais des congrès Odysséa de Saint Jean de Monts. En bord de plage, ce dernier dispose lui aussi d’un auditorium, de 400 places, de 12 salles de réunion et peut organiser des repas jusqu’à 900 convives.

A trois heures de TGV de Paris, desservie par les aéroports de Nantes et La Rochelle, la Vendée se présente comme « une destination où s’évader et se retrouver au grand air », décrit Karen Alletru, directrice pôle tourisme de Vendée Tourisme. Avec une capacité hôtelière de 3 500 chambres, la région dispose pour séduire d’une grande diversité touristique entre la sublime île d’Yeu, un bocage vallonné, le marais poitevin. «Une destination tout à fait dans la tendance actuelle aux séminaires en pleine nature », poursuit Karen Alletru.

Vendée Globe Challenge : bientôt le grand départ

Le village Vendée Globe ouvrira ses portes le 17 octobre jusqu’au 8 novembre où les 33 skippers mettront le cap vers le grand large pour la neuvième édition de ce tour du monde à la voile sans escale. Destiné au grand public, avec un protocole sanitaire strict cette année, entre sens de circulation unique et jauge limitée à 5000 personnes, le village accueille aussi les entreprises, locales et régionales pour une bonne part, mais aussi, pour 25 % d’entre elles, de dimension nationale. A ces fins, un village Hospitalité dispose d’un espace de 500 m² pour les conférences et une quinzaine de loges de 25m2 à 150 m². A cela s’ajoute cette année le bateau L’Espérance, pour des séminaires et cocktails d’une petite centaine de personnes, amarré au port ou en mer si le temps le permet. Le jour du grand départ, une vingtaine de bateaux de 45 à 180 personnes sont affrétés pour suivre ce moment unique. Ouvert jusqu’à l’arrivée du dernier concurrent – le premier étant attendu courant janvier – , un village course prolongera l’événement et pourra accueillir des réunions professionnelles, par exemple des dîners de fin d’année.