Le Qatar s’affirme encore davantage comme hub aérien au Moyen-Orient

L’aéroport international de Doha a aligné d’excellents résultats en 2019. Malgré les incertitudes qui règnent en ce début d'année 2020 dans le Golfe Persique, Doha devrait continuer à affirmer son positionnement dans la région.

Qatar
Hamad International Airport a accueilli 38,79 millions de voyageurs l'an dernier

Il aura finalement fallu deux ans au Qatar pour totalement amortir le choc du blocus lancé en juin 2017 par ses voisins – essentiellement l’Arabie Saoudite, le Bahreïn, les Emirats Arabes Unis et l’Egypte. Une mesure qui s’était traduite par la totale interdiction pour les compagnies aériennes immatriculées au Qatar – donc essentiellement Qatar Airways – de desservir ou même de survoler leur pays respectif.

Deux ans d’efforts et de résilience qui ont finalement permis à l’aéroport international de Hamad à Doha de renouer avec la croissance en 2019. Certes elle a été un peu plus faible qu’espérée – les autorités tablaient encore sur 20% de hausse du trafic passagers au début de l’année dernière – mais elle reste remarquable à bien des égards. Selon les chiffres des autorités aéroportuaires, Hamad International Airport (HIA) a ainsi accueilli l’an dernier 38,79 millions de voyageurs, un chiffre en hausse de 12,44% par rapport à 2018. Cependant, si l’on compare ces données au dernier record de 2016, soit 37,28 millions de passagers, la hausse est seulement d’un peu plus de 4%.

Doha
Evolution du trafic passagers à Doha Hamad International (en millions) 2005-2019

Hamad International Airport est de fait le second aéroport international de la région, derrière Dubaï, même si l’écart en nombre de passagers reste énorme entre les deux. Dubaï International devrait avoir terminé l’année 2019 avec 85 millions de passagers, soit une baisse estimée de 4% par rapport à 2018. Derrière Doha, on trouve dans la région les aéroports de Djeddah (34 millions de passagers), Riyad (23 à 24 millions de passagers) et Abu Dhabi (21,5 millions). La prestation de Doha est d’autant plus remarquable que la plupart des gros aéroports de la région auront connu une stagnation ou une baisse de leur trafic passagers l’an passé.

Le succès de Doha en tant que hub dépend totalement de la croissance de la compagnie Qatar Airways. La part du trafic du transporteur national qatari dans le trafic total de la plate-forme atteignait 90,7% en 2018 et ce chiffre ne devrait guère avoir évolué en 2019.

Plus de 90% du trafic passagers de Doha provient de Qatar Airways

Au total, 28 compagnies desservent actuellement la plate-forme, les dernières arrivées à Hamad International étant Air India et Tarco Aviation. Selon les autorités, 15 compagnies ont augmenté leurs fréquences ou capacités l’an dernier dont Kuwait Airways, Philippine Airlines, Oman Air et Air India Express.

Qatar Airways a inauguré huit nouvelles destinations, à savoir Davao (Philippines), Rabat, Izmir-Gaborone (Botswana), Langkawi (Malaisie), Mogadiscio (Somalie), Malte et Lisbonne. Elle a également densifié ses fréquences sur Bangkok, Koweït, Kuala Lumpur, Manchester et Vienne entre autres.

Qatar Airways a déjà annoncé lancer des vols vers Osaka, Dubrovnik et Santorin en 2020. D’autres destinations devraient rapidement s’ajouter avec l’entrée en vigueur de l’accord de ciel ouvert Europe/Qatar qui va permettre de lancer des lignes sur de nombreuses destinations secondaires de l’UE, notamment avec la nouvelle flotte d’Airbus A321neo et A321LR (long-courriers) dont la livraison devrait commencer cette année pour certains modèles. Qatar Airways annonçait récemment attendre 40 appareils supplémentaires de tous types en 2020.

L’aéroport prépare donc sa nouvelle phase d’expansion alors que le trafic devrait passer la barre des 40 millions cette année. La Phase A comprend un nouveau hall central d’échanges qui reliera les jetées D et E et permettra d’accroître la capacité totale de l’aéroport à 53 millions de passagers en 2022. Une fois la phase B achevée, Doha Hamad International devrait pouvoir traiter 60 millions de passagers. La nouvelle structure comprendra entre autres un jardin tropical avec cascades, 17 000 m² de commerces supplémentaires et un nouveau salon de 9000 m².