So/ Sofitel déploie son sens du design à travers le monde

Reprise d'hôtels ultra design à Berlin et Saint Pétersbourg, conversion d'un ancien Sofitel signé Jean Nouvel à Vienne, arrivé à Auckland : So/, la déclinaison lifestyle de Sofitel, prend son essor.
so-sofitel-das-stue
Hôtel berlinois ultra design, Das Stue passe dans le grion de So/ Sofitel.

Apparue fin 2010 à l’île Maurice, l’enseigne So/ commence à prendre réellement son envol en partant à la conquête de grandes villes mondiales. La déclinaison trendy de Sofitel a annoncé plusieurs ouvertures majeures qui jalonneront l’année 2018 et permettront à la marque de doubler sa présence dans le monde.

Après Maurice, puis Bangkok et Singapour – trois hôtels magnifiés par la participation à leur création de grands noms tels Kenzo, Christian Lacroix et Karl Lagerfeld respectivement –, So/ pose son fanion sur l’un des plus beaux hôtels design de Berlin, Das Stue. Déjà effective, la reprise de cet hôtel de 78 chambres hébergé dans l’ancienne ambassade d’Allemagne s’accompagne d’une association avec les stylistes néerlandais Viktor&Rolf pour signer le design de l’hôtel, notamment les nouveaux uniformes des collaborateurs.

Pour faire son arrivée en avril à Saint-Pétersbourg, à quelques pas du musée de l’Ermitage, So/Sofitel s’installe dans les murs de l’ancien W, conçu par le designer italien Antonio Citterio. En plus d’espaces de réunions, l’hôtel de 137 chambres propose un restaurant, le Cococo, réinterprétant les classiques de la cuisine russe, un bar trendy et une terrasse panoramique très courue en été.

En fin d’année, c’est dans un immeuble signé par Jean Nouvel que l’enseigne SO/ fera ses premiers pas à Vienne. Ou plutôt marchera dans les pas de l’ancien Sofitel Stephansdom, puisqu’il s’agit ici d’une conversion d’une marque à l’autre. Le toit de l’établissement, composé de motifs en losange, est inspiré par la célèbre cathédrale Saint-Étienne de la ville et recouvre un établissement de 182 chambres à dominante arty, avec des œuvres recouvrant les immenses surfaces murales et un mur végétal de Patrick Blanc. A noter aussi, côté détente, deux bars et un restaurant, Das LOFT, perché au 18e et offrant une vue panoramique sur la ville.

Entre temps, en juillet, l’enseigne sera également apparue à Auckland, au cœur du quartier des affaires de la capitale économique néo-zélandaise. Situé en front de mer, l’hôtel prend place dans l’ancien bâtiment de la New Zealand Reserve Bank, à proximité du quartier animé de Britomart et en front de mer. Petit clin d’œil à l’histoire du lieu, le salon Club Signature, avec piscine couverte, spa et centre de remise en forme, est d’ailleurs intégré à l’ancienne chambre forte de la banque. L’établissement comptera également 133 chambres, ainsi qu’un restaurant et un bar.

Nous sommes très fiers de tous ces projets d’ouvertures qui se concrétiseront au cours des prochains mois, a déclaré Joao Rocco, vice-président, Sofitel Legend – Sofitel Hotels & Resorts – SO/ qui précise par ailleurs que “nous avons l’intention de lancer la marque SO/ sur les principaux marchés internationaux.” Dix nouveaux établissements sont d’ores et déjà attendus d’ici 2021, notamment à Jakarta, Ko Samui et Kuala Lumpur. En attendant Paris, sur les Champs-Elysées…