Partenariat BTU Protocol-CDS : la blockchain appliquée à la réservation hôtelière

BTU Protocol s’est appuyée sur l’offre hôtelière de CDS Groupe pour lancer un service de réservation s’appuyant sur la technologie blockchain et qui donne accès à plus de deux millions d'établissements à des prix négociés.
BTU-Hotel-Blockchain
Home page du site btu-hotel.com.

Appliquer les bénéfices de la blockchain à la distribution hôtelière. C’est l’intention de BTU Protocol qui, après avoir lancé la réservation de voitures Smart dans Paris, étend son champ d’action au domaine hôtelier. A l’occasion du salon CES 2019 de Las Vegas, la start-up française a annoncé le lancement de “BTU Hotel”, un service de réservation qui donne accès à plus de deux millions d’hôtels à des prix négociés via le site www.btu-hotel.com.

Pour ce faire, BTU s’est associé au groupe CDS, plate-forme spécialisée dans la réservation hôtelière corporate. “C’est une grande première. Grâce à CDS, nous avons pu mettre en place le premier déploiement à grande échelle d’un dispositif blockchain lié à la réservation d’hôtels”, a déclaré Vidal Chriqui, inventeur du protocole BTU qui permet des réservations pair à pair, sans multiplier les intermédiaires, d’où une politique “0% de commission”. “BTU recherchait un accès à une offre hôtelière, précise Ziad Minkara, directeur général et cofondateur de CDS. Nous avons conclu ce partenariat afin que leur protocole de réservation blockchain puisse accéder à la base CDS Hotel Shop via une API. Ainsi, les utilisateurs peuvent rechercher la disponibilité d’un hôtel en direct ou via d’autres canaux.

Tout en permettant à BTU Protocol d’étendre son au secteur hôtelier, CDS Groupe s’ouvre aussi à un nouveau segment de marché. “Historiquement, CDS est une plate-forme B2B destinée aux grands comptes et les agences de voyages, décrit son cofondateur. De son côté, BTU touche les réseaux collaboratifs – media, blog, influenceurs. Ce qui ouvre la voie à de nouveaux développements. Par exemple, un blogueur a visité un ville, a aimé tel ou tel hôtel et le recommande. Maintenant, grâce à un widget proposé par BTU, il peut permettre à ses followers de réserver l’établissement directement depuis le blog. Ce qui décentralise le lieu où se fait la transaction.

Pour chaque réservation, la commission habituellement distribuée à la plate-forme de réservation est redistribuée aux consommateurs finaux, CDS et BTU Protocol permettant aux nouveaux apporteurs d’affaires de gagner des BTU, la crypto-devise de l’univers de la réservation. “La commission est transformée par nos soins en token qui sera inscrite dans la blockchain et rétribuera l’influenceur. Celui-ci pourra le capitaliser ou le convertir en argent comptant”, précise Ziad Minkara.

Si l’arrivée de la blockchain dans la réservation hôtelière touche d’abord le secteur loisirs, quelles sont les perspectives de cette innovation dans le milieu corporate ? “C’est encore un peu tôt, mais je vois un développement possible à deux niveaux, estime Ziad Minkara. D’abord, cela peut permettre de s’adresser au segment PME-PMI-TPE qui n’entre pas dans un schéma classique de distribution commerciale. D’autre part, mais la législation n’a pas encore évolué sur ce point-là, cela ouvre la porte à une autre approche de la fidélisation, mutualisée, où les rétributions en points des différents acteurs sont uniformisées sous forme de token.