Une croissance du trafic aérien ralentie en Europe en 2019

Selon les données du cabinet de consulting ForwardKeys, le trafic aérien mondial en nombre de voyages passagers a augmenté de 4,5% en 2019, mais de seulement 3,7% en Europe. Il a même baissé de 2,4% au Moyen-Orient.

trafic-munich
Selon le cabinet de conseil ForwardKeys, le trafic aérien a augmenté de 3,7% en Europe (c) Flughafen München GmbH

Les dernières données de ForwardKeys, cabinet qui analyse l’évolution du trafic aérien mondial en travaillant sur les capacités des vols mis en service, sur la recherche de vols et sur plus de 17 millions de transactions de réservation par jour, révèlent qu’en 2019, la croissance du nombre de voyages aériens internationaux, a augmenté de 4,5 %, un fort ralentissement sur la croissance des voyages en 2018, qui avait cru de 6% et encore plus par rapport à la moyenne de la dernière décennie, qui avait atteint 6,8 % par an en moyenne.

Olivier Ponti, Vice President Insight pour ForwardKeys, explique ce ralentissement par plusieurs facteurs, en particulier “les différends commerciaux entre les États-Unis et le Canada, la Chine, le Mexique et l’Union Européenne, les émeutes au Chili, en France, à Hong Kong et en Inde, l’immobilisation au sol du Boeing 737 MAX, le terrorisme au Sri Lanka, l’émergence du ‘flight shaming’ et enfin la faillite d’importantes compagnies aériennes comme Jet Airways ou TUI Airlines.” “Tous ces événements ont réellement freiné la croissance”, indique-t-il.

Si le transport aérien a augmenté dans toutes les régions du monde en 2019, le Moyen-Orient a constitué une exception notable avec une diminution de 2,4 % du nombre des voyages. La principale cause de cette baisse est la faillite de Jet Airways, qui a eu pour effet de réduire la capacité de vols entre le Moyen-Orient et l’Inde. Alors que les voyages entre les pays du Moyen-Orient ont augmenté de 0,7 %, les voyages vers les autres régions du monde ont diminué de 3,9 %.

La région qui se démarque en 2019 reste l’Asie-Pacifique. Les voyages entre les pays de la région ont fortement augmenté de 8,7 %, tandis que les voyages internationaux ont connu une hausse de 7,7 %, ce qui reflète la forte croissance économique de la région. L’Europe s’est particulièrement bien comportée en tant que destination, enregistrant une croissance de 11,7 % sur le marché de l’Asie-Pacifique, stimulée par de nouvelles liaisons après la réussite de l’année touristique UE-Chine.

La deuxième région la plus dynamique est l’Afrique avec l’ensemble des voyages internationaux en hausse de 7,5 %. Le fort développement des lignes d’Ethiopian Airlines ont une influence positive sur la croissance du continent. La compagnie a densifié ses lignes entre Addis-Abeba et Delhi, Guangzhou, Djakarta, Manille et Séoul, et ajoute de nouvelles lignes vers Bangalore, ainsi que vers New York via Abidjan.

Troisième région la plus dynamique, les Amériques ont vu les voyages internationaux croître de 4,8 %, stimulés par les voyages hors du continent, en hausse de 6,8%, tandis que les liaisons intra-américaines enregistraient une croissance moindre, de 3,2%. Enfin, les voyages au départ d’Europe ont, eux, augmenté de 3,7 %. Les voyages entre les pays européens ont enregistré une progression de 3,3 % et les voyages vers les autres continents ont connu une hausse de 5,5 %.

Pour 2020, ForwardKeys prévoit une accélération, bien que le cabinet de consultants n’ait pu inclure les récentes tensions entre Etats-Unis et Iran. Les perspectives sur les trois prochains mois sont nettement plus optimistes, les réservations de vols internationaux au 1er janvier 2020 étant de 8,3 % supérieures à ce qu’elles étaient au début 2019.

L’Afrique semble gagner en dynamique avec, depuis le 1er janvier, des réservations de vols en hausse de 12,5%, dont +10% vers les autres pays africains et +13,5% vers le reste du monde. En tant que destination, l’Afrique devrait également bien se comporter, puisque les réservations en provenance des autres continents sont projetées en hausse de 12,9 %.

L’Europe semble retrouver des couleurs selon ForwardKeys qui constate une augmentation de 10,5 % sur les réservations internationales au premier trimestre, reparties entre une progression de 9,6 % sur les lignes intra-européennes et de 11,8% sur les réservations vers le reste du monde.

De son coté, l’Asie-Pacifique voit une augmentation de 8,3 % de ces réservations de voyages, dont 7,7% sur les lignes intra-régionales. Les Amériques connaissent en revanche un fort ralentissement due à la force du dollar. ForwardKeys prévoit une hausse totale des réservations au premier trimestre de 4,7%, mais de seulement 1,7 % sur les lignes intra-américaines.

Enfin, les perspectives de voyage au Moyen-Orient commencent à s’améliorer. Au premier trimestre, les réservations à l’international sont en hausse de 2,2 % par rapport au 1er janvier 2019, et de 6,8% au plan régional, mais les réservations long-courriers ne progressent que de 0,4%. Cependant, ForwardKeys précise que cette analyse était antérieure à la dégradation des relations entre Etats-Unis et Iran.