La Deutsche Bahn et Lufthansa renforcent leur coopération

Fruit de la coopération entre Lufthansa et la Deutsche Bahn, plus de villes d’Allemagne et pour la première fois la Suisse sont directement reliées a l’aéroport international de Francfort avec la possibilité d’avoir déjà sa carte d’embarquement. Au total, ce sont 123 trains quotidiens qui sont inclus dans l’offre conjointe des deux opérateurs.

Deutsche-bahn-Lufthansa
Lufthansa se renforce sur le marché français du voyage d'affaires

Le service Airport Express de Lufthansa existe depuis plusieurs décennies. Déjà dans les années 80, Lufthansa innovait en faisant circuler des trains de la Deutsche Bundesbahn depuis Düsseldorf, Cologne et l’ex-capitale fédérale Bonn ainsi que depuis Stuttgart vers la gare grandes lignes de l’aéroport de Francfort. Les trains étaient alors peints aux couleurs de Lufthansa et, à bord, hôtesses et stewards aux uniformes de la compagnie offraient un service similaire à celui d’un avion avec des wagons classe affaires et classe économique.

Le service, peu rentable, avait été cependant démantelé en 1993 pour être remplacé par un accord de coopération avec la Deutsche Bahn permettant le transport des voyageurs emmener les passagers vers et depuis une dizaine de villes allemandes.

La combinaison des facteurs environnement et de pertes sur le réseau domestique a conduit Lufthansa à négocier avec la Deutsche Bahn une expansion du service vers de nouvelles destinations. Aux 14 villes allemandes déjà connectées à l’aéroport de Francfort par le Lufthansa Express Rail, les deux opérateurs viennent d’ajouter Hanovre, Leipzig et une première destination internationale, Bâle.

Selon les présidents de leurs conseils d’administration respectifs, Harry Hohmeister pour Lufthansa et Berthold Huber pour la Deutsche Bahn, « l’accord va permettre de développer de manière significative cette fructueuse coopération de longue date entre la Deutsche Lufthansa et la Deutsche Bahn. Par une connexion intelligente des trafics ferroviaire et aérien, nous renforcerons ensemble une offre de transport durable en Allemagne. Dans le même temps, nous voulons offrir à de plus en plus de clients une chaîne de voyage continue et confortable », expliquaient-ils en marge de leur réunion.

La première étape est la mise en service de trois nouvelles lignes directes avec l’aéroport de Francfort. Les gares centrales de Hanovre et de Leipzig sont désormais reliées par quatre trains quotidiens avec le hub de Lufthansa à Francfort, tandis que Bâle, en Suisse, bénéficie de trois trains quotidiens. Selon Harry Hohmeister, les nouvelles lignes permettent des correspondances optimales avec les vols tout en permettant de réduire l’impact du transporteur sur l’environnement. « De fait, nous travaillons à d’autres solutions intermodales là où elles sont justifiées et possibles à mettre en place. Notre but est de doubler cette offre et de renforcer encore la coopération avec la Deutsche Bahn », indiquait-il.

La solution LH/DB trouve d’autant plus d’écho chez les voyageurs que l’opérateur ferroviaire s’est embarqué dans un grand programme de modernisation avec l’arrivée de nouveaux trains, l’augmentation de son offre en sièges et une densification de ses lignes. Avec, selon Berthold Huber, le directeur général trafic voyageurs de la DB, « une meilleure connexion des métropoles régionales au principal aéroport allemand ».

Connecter la France et la Belgique auraient du sens

Les trains Lufthansa Express Rail ne peuvent être réservés qu’à travers les canaux de distribution de l’opérateur aérien ; ils offrent les mêmes prestations que sur la compagnie pour les bagages ou l’accès au salon de la DB pour les passagers Première, Affaires et certains membres premium du programme de fidélisation Miles & More. En cas de retard du train, Lufthansa assure une nouvelle réservation.

En revanche, les passagers prennent en charge leurs bagages qui pourront être confiés à la compagnie qu’une fois à l’aéroport. Des comptoirs d’enregistrement sont d’ailleurs disponibles au sein de la gare ferroviaire grandes lignes. Aucune prestation de bord supplémentaire n’est proposée.

Quel peut être l’avenir de ce système ? Dans la configuration actuelle du réseau, la plupart des villes desservies en Allemagne le sont dans un rayon d’une à deux heures 30 de l’aéroport. Seuls, Bâle et Leipzig font exception. La première se trouve à presque trois heures de voyage, la seconde à pratiquement trois heures trente de trajet du hub Lufthansa.

Des temps de parcours qui font penser qu’une étape future du développement du Lufthansa Rail Express pourrait concerner l’intégration de villes en France, en Belgique ainsi que de Luxembourg.

Intégrer en France Strasbourg et en Belgique Liège et Bruxelles aurait de fait du sens d’autant que le cadre juridique ferroviaire européen l’autorise. Strasbourg est déjà connecté par TGV directement à Francfort via Karlsruhe. Le trajet de Strasbourg à Karlsruhe dure 65 minutes. C’est de cette même gare que partent les convois du Lufthansa Rail Express vers l’aéroport de Francfort, trajet qui dure 65 minutes. Lufthansa assure par ailleurs une liaison en bus depuis Strasbourg vers sa plaque-tournante. Même scénario pour Bruxelles et Liège, directement reliés à Aix-la-Chapelle d’où partent les trains estampillés Lufthansa vers son hub de Francfort.

Austrian transfère aussi ses lignes domestiques sur le rail

Comme dans le cas d’Air France, le processus de sauvetage de la compagnie nationale Austrian Airlines par le gouvernement autrichien avec un prêt de 600 millions d’euros prévoit une restructuration des lignes domestiques, déficitaires et peu compatibles désormais avec des objectifs écologiques durables.

Après la ville de Linz, c’est désormais la ligne Vienne-Salzbourg qui n’est plus desservie depuis juillet que par des trains de la compagnie ferroviaire ÖBB. Les trains s’affichent sur le site d’Austrian sous un numéro de code-share. ÖBB propose jusqu’à 31 liaisons quotidiennes entre la ville de Mozart et l’aéroport de Vienne Schwechat via Linz. Comme chez Lufthansa, les passagers Austrian ont la garantie de leur correspondance tandis que les passagers Première, Business et Miles & More Premium ont accès aux salons de l’opérateur ferroviaire. Pour Austrian, seules les villes de Graz, Innsbruck et Klagenfurt bénéficient encore de vols domestiques sur Vienne. Mais on murmure que les jours sont probablement comptés pour les vols Graz-Vienne, le trajet ferroviaire entre les deux villes ne durant que deux heures trente.

Austrian et OBB proposent aussi des tickets combinés train/vol sur Vienne Schwechat depuis Graz, Innsbruck, Klagenfurt mais aussi depuis Prague et Brno en République tchèque ainsi que Budapest et Györ en Hongrie. Une bonne alternative pour les voyageurs d’affaires.