Londres : du lifestyle et un « super boutique hôtel »

Un hôtel du chef star Nobu, une résidence urbaine dans l'air du temps, un "super boutique hôtel" : l'hôtellerie continue de swinguer à Londres.

Londres-Londoner
Attendu en avril 2021, The Londoner se présente comme le premier "super boutique hôtel" au monde.

L’actualité hôtelière de Londres est toujours aussi foisonnante. Par delà les atermoiements autour du Brexit et l’atmosphère pesante liée à la pandémie, de nouveaux hôtels ne cessent d’y ouvrir ou d’y être annoncés. Parmi les développements dévoilés ces dernières semaines, on compte aussi bien un hôtel Mondrian, attendu en 2021 à Shoreditch, qu’un luxueux Park Hyatt amené à s’installer en 2022 dans le complexe Nine Elms, sur la rive sud de la Tamise, ou encore un Hyatt Regency et un Citizen M intégrés au redéveloppement du centre de conventions Olympia.

Déjà largement représentée, l’hôtellerie chic et lifestyle continue de prendre ses quartiers dans la capitale britannique. Début décembre, Nobu Hotels a dévoilé son deuxième hôtel à Londres. Après celui de Shoreditch, à l’Est de la ville, le groupe hôtelier cofondé par le chef star Nobu Matsuhisa, l’acteur Robert De Niro et le producteur Meir Teper s’est installé plus à l’Ouest, au coin de Portman Square dans le quartier de Marylebone. Au menu : un restaurant et un bar signature Nobu naturellement, ce dernier étant agrémenté d’une terrasse à l’année, mais aussi une esthétique japonisante et minimaliste dessinée, côté espaces publics, par le studio de design David Collins et par Make Architects pour les 249 chambres et suites. L’offre, qui compte également un fitness et un centre de bien-être, sera complétée l’an prochain par deux salles de réunions et une salle de réception pouvant accueillir 700 personnes.

En janvier prochain, c’est un appart-hotel de nouvelle génération, le Kingsland Locke, qui apparaîtra au nord-est de Londres, dans le quartier en pleine évolution de Dalston. A proximité du Broadway Market, cette résidence urbaine du groupe edyn offrira 124 appartements équipés de cuisine, un espace de coworking pour 30 personnes accessible gratuitement et un espace fitness. Surtout, le Kingsland Locke, quatrième de la marque ouvert à Londres après ceux de Soho et Shoreditch, sera largement ouvert sur la vie du quartier avec une offre de restauration attractive. A destination des résidents comme de la clientèle locale, celle-ci combine un restaurant de mezzes et kebabs haut de gamme Le Bab, une micro-brasserie German Kraft ainsi qu’une distillerie de gin Jim and Tonic. Ce qui a l’avantage de limiter l’empreinte carbone en éliminant 75 % des livraisons et des emballages nécessaires à l’activité des bars. Ou comment se détendre en toute bonne conscience…

Last but not least, en avril, ouvrira sur la célèbre place Leicester Square, au numéro 38, un établissement qui se présente comme le premier « super boutique hôtel » au monde. Ni plus, ni moins. Avec son cadre dessiné par un des cabinets de design stars, Yabu Pushelberg et son club privé réservé aux clients de l’hôtel, The Londoner constitue une nouvelle adresse chic en plein cœur de la capitale britannique. Ce resort urbain haut de gamme, aux ambitions durables élevées, proposera 350 chambres et suites, vitrées du sol au plafond et décorées d’œuvres d’art.

Côté restauration, l’hôtel développé par le groupe Edwardian Hotels et membre de Preferred Hotels & Resorts offrira un restaurant gastronomique de style méditerranéen, une « gastro tavern » ainsi qu’un bar en rooftop. Le Londoner disposera aussi de vastes espaces meetings avec une ballroom pouvant accueillir 864 personnes, sept salles de réunions, un salon événementiel de 150 personnes et deux salles pour des projections privées.