Le groupe Radisson entend accroître son offre longs séjours

Le groupe Radisson a pour ambition de doubler son offre d'appartements longs séjours en Europe, en Afrique et au Moyen-Orient d'ici 2025.

Radisson-longs-sejours

Le groupe Radisson Hotel compte, au minimum, doubler son offre longs séjours en Europe, en Afrique et au Moyen-Orient d’ici 2025. Actuellement, le nombre d’appartements avec services proposés par le groupe dans la région EMEA – soit 5 400 unités au sein de 45 établissements en exploitation ou en cours de développement – représente près de 10 % de son portefeuille. « Depuis de nombreuses années, nous explorons la forte demande pour des appartements et produits longs-séjours« , a souligné Elie Younes, vice-président exécutif et directeur du développement du groupe.

Ce modèle résidentiel est surtout développé en Afrique et au Moyen-Orient, là où les séjours d’affaires et missions professionnelles s’étalent souvent sur plusieurs jours ou semaines. Que ce soit en Arabie Saoudite et à Dubaï, au Kenya et au Ghana ou encore à Istanbul, Radisson y propose, soit des établissements 100 % résidentiels comme le Park Inn Serviced Apartements de Lagos, soit une combinaison de chambres d’hôtel classiques et d’appartements avec services comme au Radisson Blu Arboretum de Nairobi.

Cependant, le groupe Radisson propose également ce type d’hébergement dans certains de ses hôtels en Europe, notamment au Radisson Blu d’Anvers côté haut de gamme ou au luxueux Radisson Collection de Moscou. De la même manière, sa marque milieu de gamme Park Inn a étendu son champ d’action au long-séjour à Bucarest, avec un mix de chambres et d’appartements, comme à Riga avec un établissement de 78 appartements entièrement dédié au long-séjour.

Dans ce cadre, le plan d’expansion de l’offre long-séjour de Radisson passe aussi par l’Europe continentale. Ainsi, le groupe prévoit-il d’ouvrir prochainement de nouvelles unités d’appartements, non seulement Dubaï, Istanbul, Riyad ou au Caire, mais aussi à Paris, Amsterdam et en Allemagne. « Compte tenu de sa pertinence dans le climat économique actuel, cette proposition de valeur a récemment redéfinie de façon plus précise dans notre portefeuille, offrant un concept holistique avec plus d’opportunités pour nos investisseurs et plus de possibilités pour nos clients« , a souligné Elie Younes. Alors que la pandémie pourrait engendrer une nouvelle façon de voyager pour affaires, avec des séjours sans doute moins fréquents mais plus longs, l’hébergement « extended stay » pourrait ressortir gagnant de la crise actuelle.