L’aéroport de Nice prêt pour la reprise

L’aéroport de Nice s’apprête à voir revenir progressivement les compagnies aériennes qui avaient suspendu leur programme durant la crise sanitaire.

Aéroport de Nice
L'aéroport de Nice recense 19 destinations sur le point d'être à nouveau connectées

Alors que le gouvernement vient de dévoiler les modalités de la deuxième phase du déconfinement – et le retour à la mobilité en France puis en Europe – l’aéroport de Nice fait les comptes. Et alors que de nombreux d’acteurs du voyage chiffrent leurs pertes et des vagues de licenciements, il s’agit là d’une nouvelle positive, avec un minimum de 19 destinations recensées sur la plateforme azuréenne dès le mois de juin. Le réseau domestique totalisera 10 dessertes, à savoir Paris Charles-de-Gaulle (Air France, easyJet), Lyon (Air France), Lille (easyJet), Toulouse (easyJet), Nantes (easyJet, Volotea), Bordeaux (easyJet), et pas moins de quatre aéroports en Corse : Bastia, Ajaccio, Figari et Calvi (Air Corsica).

En outre, neuf destinations européennes seront reliées à l’aéroport de Nice avec une majorité de destinations business : Londres (British Airways et easyJet), Francfort (Lufthansa), Bruxelles (Brussels Airlines), Genève et Zurich (easyJet, Swiss), Vienne, Sofia, Budapest et Cracovie (Wizz Air).

« Nous nous réjouissons de la confiance renouvelée par ces compagnies qui vont permettre, dès le mois de juin et avant une augmentation progressive des connections en juillet puis en août de redynamiser l’activité touristique de la Région Sud et de permettre aux azuréens de voyager à travers la France et de nombreuses destinations européennes », se félicite Dominique Thillaud, président du directoire des Aéroports de la Côte d’Azur.

Cette reprise du trafic s’accompagne d’un vaste plan sanitaire, incarné notamment par une innovation : un robot qui émet une lumière ultra-violette en vue d’éliminer les virus en suspension dans l’air ou sur les surfaces.