Passeport vaccinal ou certificat sanitaire : le débat est ouvert

Passeport vaccinal pour franchir plus facilement les frontières ou assister aux grands congrès, déploiement de certificats sanitaires high-tech pour prouver des tests covid négatifs : gouvernements et acteurs du tourisme envisagent plusieurs solutions pour le redémarrage des déplacements.
passeport-vaccinal-BioNTech
(c) BioNTech.

Alors que les campagnes de vaccination sont aujourd’hui bien amorcées dans de nombreux pays, à rythme plus ou moins soutenu, l’idée d’un passeport vaccinal prend ça et là plus d’ampleur. Modèle en la matière, Israël entend délivrer un « passeport vert » à ses habitants juste après qu’ils auront reçu leur deuxième dose de vaccin. D’une durée de validité de six mois, celui-ci leur permettrait d’assister à des événements publics, qu’ils soient culturels ou familiaux, mais aussi d’affaires, par exemple des conférences. L’utilisation de ce sésame est aussi envisagée pour leur ouvrir plus largement la porte des restaurants, des hôtels ou des centres...