Londres : du chic, du glam et du lifestyle

Une célèbre centrale électrique, des studios d'enregistrement mythiques, le QG de Winston Churchill pendant la guerre : l'hôtellerie londonienne s'enrichira de nouvelles métamorphoses, entre autres ouvertures marquantes en 2022.
Le futur art'otel de Londres participe à la transformation de la Battersea Power Station.
Le futur art'otel de Londres participe à la transformation de la Battersea Power Station.

Les fans de Pink Floyd se réjouiront certainement de l’ouverture prochaine de l’art’otel Londres. Dès l’été, ils pourront s’allonger au bord de la piscine de l’établissement – en rooftop comme il se doit – et se prendre à rêver de voir un cochon rose flotter dans les airs au dessus de la Battersea Power Station. Comme sur la célèbre pochette de l’album Animals qui a fait de cette centrale électrique des années 1930 une icône de la capitale britannique. Cet immense bâtiment classé posé sur la rive sud de la Tamise est en pleine régénération, son cadre industriel s’apprêtant à héberger une vingtaine de bars et restaurants, des boutiques de mode, des appartements haut de gamme. Ce projet, auquel participent les cabinets d’architecte de Frank Gehry et de Norman Foster, verra donc aussi apparaître un hôtel de 164 chambres arborant la marque design art’otel, du groupe Radisson.

Londres en perpétuelle réinvention de son patrimoine

Rock’n’roll, l’hôtellerie londonienne ? Assurément. L’ouverture du Chateau Denmark en donnera une nouvelle preuve en célébrant la mémoire de Jimi Hendrix et de David Bowie, des Sex Pistols et des Rolling Stones. Toute la scène musicale est passé par Denmark Street, ses vendeurs de guitares et ses studios d’enregistrement. Dans ce cadre arty, le lieu même où les Rolling Stones ont enregistré leur premier album, et qui fut aussi le pied-à-terre des Sex Pistols, est en train d’être transformé en hôtel glam chic de 55 chambres attendu au printemps prochain. Pour ce qui sera sans nul doute une des ouvertures phares de l’année, entre autres.

Car, en même temps qu’elle repense le patrimoine culturel, l’hôtellerie londonienne réinvente aussi l’histoire. La grande, celle des guerres mondiales et de l’époque où Winston Churchill ou Lloyd George fréquentaient l’Old War Office, le Bureau de la Guerre dont l’imposante façade néo-baroque trône au coeur du quartier de Whitehall. Sa métamorphose en un très chic Raffles de 120 chambres et suites doté de 11 restaurants et bars d’exception, rendra ce lieu emblématique pour la première fois accessible au public en fin d’année.

Vue extérieure du Raffles Londres at the OWO.
Vue extérieure du Raffles Londres at the OWO.

S’il faudra attendre 2024 pour voir les voyageurs déambuler dans les couloirs de l’ancienne ambassade américaine transformé en un prestigieux Rosewood de 130 chambres, le quartier de Mayfair reste un must pour l’hôtellerie de luxe. Dès cette année, juste à côté de ce futur très chic établissement, le n°22 de Grosvenor Square verra s’installer un hôtel-club privé de 31 chambres, le Twenty-Two, dans les murs d’une demeure edwardienne. Toujours dans ce quartier et en 2022, Mandarin Oriental ajoutera une deuxième adresse dans la capitale britannique, en plus de son palace de Knightsbridge. Donnant celui-ci sur Hanover Square, le nouveau Mandarin Oriental proposera 80 résidences privées et un hôtel de 50 chambres où les voyageurs pourront profiter d’un restaurant haut de gamme, d’un spa et d’un bar en rooftop. Enfin, c’est aussi dans ce quartier emblématique, sur sur Berkeley Street, que s’implantera dans le courant de l’année l’enseigne éco-luxueuse 1 Hotels avec une retraite urbaine de 184 chambres mêlant design et RSE, et agrémentée d’un restaurant au concept « farm-to-table ».

Mais Mayfair n’a pas pour autant le monopole du chic et du lifestyle. Ainsi, après l’ouverture l’an dernier du « super boutique hotel » The Londoner, le quartier de Soho accueillera fin 2022 un hôtel conçu par un des designers phare du moment, le Suédois Martin Brudnizki. Baptisé The Broadwick, il proposera, outre un bar sur son toit-terrasse, 57 chambres, dont neuf suites et un penthouse, à l’atmosphère résidentielle, la plupart disposant de balcons.

Pour autant, à côté de ces établissements au positionnement tarifaires élevés, d’autres hôtels incarnant le lifestyle abordable sont aussi en préparation. CitizenM, par exemple, signera sa quatrième apparition dans la capitale britannique près de Victoria Station. La fin d’année devrait aussi voir la marque Hoxton proposer son quatrième établissement, non pas dans l’Est londonien cette fois, mais à Notting Hill, près de Portobello Road, avec l’hôtel de 237 chambres The Hoxton Shepherd’s Bush.

Suite du One Hundred Shoreditch.
Suite du One Hundred Shoreditch.

Alors que Hoxton fait le chemin d’Est en Ouest, les quartiers montants d’East London sont toujours attractifs. Ainsi le One Hundred Shoreditch accueillera ses premiers clients courant février et leur proposera 258 chambres et suites avec des espaces séparés entre la partie chambre et celle dédiée au travail ou à la détente, une atmosphère résidentielle encore renforcée dans les studios suites avec terrasse. Comptant six restaurants et bars au total, le One Hundred Shoreditch dispose au dernier de ses sept étages d’une espace meetings avec vue composé de cinq salles de réunion, quasiment attenantes au bar en rooftop qui peut faire aussi l’objet de privatisation pour des événements.

Le développement hôtelier se poursuit aussi du côté de la City. Après l’ouverture l’an dernier d’un luxueux Pan Pacific, d’un Westin et d’un hôtel Canopy by Hilton, les abords du quartier d’affaires verront l’apparition au printemps d’un nouveau membre de la Curio Collection by Hilton, le Lost Property St Paul’s London, avec vue sur la célèbre cathédrale et la City voisine.

Quant au quartier de Stratford, en renouveau depuis les Jeux Olympiques de 2012, il verra le groupe Hyatt reprendre au deuxième trimestre un complexe hôtelier qui hébergeait auparavant deux marques du groupe IHG, Holiday Inn et Staybridge Suites. Après rénovation, ce complexe intégré au centre commercial Westfield Stratford City, un des plus grands d’Europe, accueillera un hôtel d’affaires Hyatt Regency de 225 chambres et disposant d’un espace de réunion de 628 m2 et un Hyatt House de 127 appartements propices aux longs séjours.