Stations balnéaires - Récompenses au soleil made in France

Stations balnéaires : récompenses au soleil made in France

Balade en bateau ou en kayak de mer, team building sportifs, mais aussi le charme suranné des bords de mer : le littoral français offre un florilège d’activités pour les opérations incentive ou événementielles. Version grand bleu !

Séjours teintés d’azur, incentives détente et du glamour toujours : le Grand Hôtel de Cannes associe farniente et élégance.© DR
Séjours teintés d’azur, incentives détente et du glamour toujours : le Grand Hôtel de Cannes associe farniente et élégance.© DR

Inutile de se rendre aux antipodes pour organiser un incentive ou un séminaire en bord de mer. Les côtes françaises, aussi bien bercées par les flots de la mer du Nord que ceux de la Manche, par l’Atlantique comme par la Méditerranée, déploient une incroyable variété de paysages : falaises vertigineuses, côtes rocheuses, immenses plages de sable fin ou de galets, criques discrètes, lagunes sauvages, dunes gigantesques, le tout assorti d’îles, certaines à quelques encablures du littoral…

Bénéficiant d’un ensoleillement pratiquement annuel, le littoral méditerranéen attire le tourisme d’affaires, chacune de ses stations avançant ses atouts. Ainsi, en Camargue, le village des Saintes-Marie-de-la-Mer plaît-il pour son côté traditionnel et atypique, tandis qu’à Mandelieu-La-Napoule, les activités oscillent entre mer et terre. C’est ce qu’indique Pierre-Louis Roucaries, directeur général de l’office du tourisme et des congrès de la ville : “Ouverte toute l’année, la station a une situation privilégiée au pied du massif de l’Esterel, en partie classé zone Natura 2000. Avec ses reliefs déchiquetés, ses roches ocre et ses criques abruptes plongeant dans la Méditerranée, c’est une formidable source d’incentive de plein air.

Marie-Christine Couette, directrice associée de Made in Côte d’Azur, est pour sa part inconditionnelle de la station : “Elle possède des hôtels de grande capacité, des plages, des espaces verts et un port parfait pour des événements et des régates vers les îles de Lérins.” Parmi les team buildings proposés, des raids découvertes en zodiac, des régates en voilier, du kayak, du stand-up paddle et, plus original, du floating box, activité qui consiste à fabriquer une pirogue en carton pouvant naviguer sur l’eau !

À terre, les groupes découvrent la Provence à bord de divers véhicules, que ce soit des vélos électriques, des Combi Volkswagen, des 2 CV, des Harley Davidson ou encore des voitures de légende telles des Jaguar Type E, des Porsche Cabriolet et des Lotus… Des pauses gourmandes ponctuent les parcours, par exemple des cocktails dînatoires avec vue exceptionnelle sur les îles d’Or au large d’Hyères, des dégustations de vins rosés, des apéros provençaux donnés autour d’une partie de pétanque ou encore des barbecues géants au château de La Napoule, face à la baie de Cannes.

A Cannes justement, les entreprises peuvent, entre autres, être reçues au Grand Hôtel. Posé au centre de la célèbre Croisette, ce dernier possède une plage privée avec des gazebos – des lits balinais –, un bar à cocktails et un ponton jalonné de “beds” king size pour des siestes hors du temps. Il possède aussi un parc arboré qui donne accès à une grande terrasse prolongeant le bar et le restaurant gastronomique. Les groupes peuvent faire des excursions aux îles de Lérins, des séances de yoga dans les jardins ou encore s’initier à la création de parfums en partenariat avec Fragonard.

Les côtes françaises, aussi bien bercées par les flots de la mer du Nord que ceux de la Manche, par l’Atlantique comme par la Méditerranée, déploient une incroyable variété de paysages.

À quelques minutes en voiture, le Grand Hôtel du Cap-Ferrat, palace du groupe Four Seasons, reçoit plusieurs groupes de tourisme d’affaires par an, le plus souvent américains. “Notre établissement est facilement privatisable et propose 73 chambres et suites avec piscine, ainsi qu’une villa privée”, souligne Aurélien Guery, directeur groupes & événements. Sa situation géographique est exceptionnelle, à l’extrémité d’un cap et à proximité de Nice et de l’Italie. La beauté du cadre fait aussi la différence : sept hectares de verdure, une vue panoramique sur la mer, une piscine d’eau de mer chauffée de 33 mètres, un restaurant gastronomique et un spa luxueux. Sur place, les groupes peuvent profiter de cours de cuisine avec le chef étoilé Yoric Tièche et d’initiation à l’œnologie, mais aussi de défilés de mode ou de joaillerie.“Exceptionnellement, ils peuvent également visiter le domaine viticole Ott, interdit normalement au public et, selon la saison, participer aux vendanges ou pique-niquer dans le vignoble avec des plats signés par notre chef”, poursuit Aurélien Guery.

Parmi les demandes les plus fréquentes, des excursions dans des villes emblématiques comme Nice pour son marché, Monaco pour le shopping et Cannes pour sa Croisette, alors que certains n’hésitent pas à prolonger leur séjour par un saut en Corse. Avec sa diversité exceptionnelle de paysages mer et montagne, l’île de Beauté offre en effet un cadre idéal pour les opérations de récompense, notamment entre Calvi et l’île Rousse où le Club Med Sant’ambroggio organise des programmes à la carte avec découverte du maquis, pique-nique sur la plage, cocktail dînatoire autour de la piscine…

De l’histoire bien sûr, mais aussi une balade à l’île d’Aix, une promenade en vélo sur l’île de Ré, un détour par le marais poitevin : La Rochelle constitue un camp de base idéal pour les incentives. © Francis Giraudon
De l’histoire bien sûr, mais aussi une balade à l’île d’Aix, une promenade en vélo sur l’île de Ré, un détour par le marais poitevin : La Rochelle constitue un camp de base idéal pour les incentives.
© Francis Giraudon
Le caractère sauvage de la côte d’Opale, et ses plages à n’en plus finir, se prête aux activités sportives.© EventsMed

Des programmes terre-mer

Malgré tout, Cynthia Aime Sfilio, directrice associée d’Esterel Aventures, trouve les stations du Var mieux adaptées pour des séjours les pieds dans l’eau. “A partir de Bandol, la côte possède de grandes plages propices aux team buildings. De plus, il est facile de monter de jolis programmes terre-mer comme des rallyes en buggy au cœur des vignobles avec une étape au circuit du Castellet, des sorties en pirogue dans de discrètes petites cirques ou des pauses baignades dans les calanques.” L’agence propose aux petits groupes VIP un séjour découverte du golfe de Saint-Tropez en Mini Moke, voiturette rendue célèbre par Brigitte Bardot, avec des haltes à la mythique plage de Pampelonne, sur la place des Lices à Saint-Tropez pour un apéro pétanque, au village de Ramatuelle et, en exclusivité, au domaine familial vinicole privé du cap Taillat. “C’est un endroit magique, dit-elle. Les vignes surplombent la mer avec, en contrebas, une plage sauvage bordée d’une pinède ombragée pour un pique-nique hors du monde.

Toutefois, les must de la région, ce sont incontestablement les îles d’Or, Porquerolles en tête, confirme Émilie Pluche, chargée d’affaires à l’agence Sport Liberté Évènements : “Très dépaysantes, elles concentrent la majorité de nos demandes.” Avis partagé par Adrian Lelièvre, directeur du Grand Hôtel des Sablettes-Plage à La Seyne-sur-Mer : “les excursions en catamaran ou bateau à moteur vers ces îles font partie des programmes classiques des groupes.” Son établissement, un monument historique du XIXe siècle entièrement rénové, est directement situé sur la plage des Sablettes avec vue imprenable sur la Méditerranée. “Nous avons notre propre plage privée accessible directement depuis les chambres, décrit-il. D’autre part, nous disposons d’un spa, d’une piscine extérieure et intérieure, de quatre salles de réunion avec vue sur la mer et pouvant accueillir des dîners de 200 convives.

Les must sur la Côte d’Azur, ce sont les îles d’Or, Porquerolles en tête. De l’autre côté du golfe du lion, l’Occitanie se prête aussi à de très beaux incentives.

De l’autre côté du golfe du Lion, l’Occitanie se prête aussi à de très beaux incentives. À Sète, l’agence EventsMed, spécialiste des sports nature, concocte des challenges qui transcendent les séjours tels des tournois de joutes languedociennes sur le canal, des défis en pirogues polynésiennes, des régates en Classe Ultime – la Formule 1 des mers – ou encore des compétitions en stand-up paddle géant, par équipe de cinq à neuf personnes. “Pour des groupes VIP de 12 personnes, nous organisons une découverte spéléo encadrée par un professionnel, suivie, le soir, d’un dîner gastronomique aux chandelles dressé dans une des cavités”, dévoile Martine Gros, gérante de l’agence.

Quant à la Grande-Motte, elle compte sur son originalité pour attirer les entreprises. Située entre la Camargue et le Languedoc, cette station futuriste labellisée Patrimoine du XXe siècle est devenue pour beaucoup une source d’inspiration créative et écologique. En effet, 70 % de sa superficie est constituée d’espaces verts, avec en bonus sept kilomètres de plages de sable blanc. Raids motonautiques, chasses au trésor, régates, sorties en catamaran… “Tout est possible : nous pouvons embarquer 350 personnes sur plusieurs bateaux et les débarquer sur une plage totalement sauvage, faire un dîner dans un restaurant les pieds dans l’eau, comme nous pouvons faire vivre à un groupe d’une cinquantaine de participants une expérience unique et émouvante en les associant à la protection de l’environnement”, raconte Jérôme Arnaud, directeur de la station.

Il peut notamment s’agir d’incentives menés en collaboration avec le centre d’études et de sauvegarde des tortues marines de Méditerranée. “Les participants assistent au travail des soigneurs et peuvent participer à la remise à l’eau des tortues guéries”, poursuit-il. Cette prestation est non facturée, car elle fait partie d’une démarche écoresponsable allant bien au-delà l’aspect financier. Dans le même esprit, les petits groupes peuvent s’initier à l’apiculture et la biodiversité. En effet, une miellerie est située dans le sous-sol du palais des congrès, tandis que des ruches sont installées sur la presqu’île du Ponant.

Pour les entreprises souhaitant organiser des opérations plus sportives, plus iodées, les stations de la façade atlantique, de la Manche et de la mer du Nord sont idéales. Bordeaux étant à la mode, les villes balnéaires qui lui sont proches s’affichent comme de belles destinations incentives en complément d’un séjour dans les vignobles, à l’image d’Arcachon et du Cap Ferret, mais aussi de Biscarosse ou de Lacanau avec son hôtel-spa Vitalparc, idéal pour des séjours resourcing et détox. Facilement accessibles par avion ou par train, les stations basques de Saint-Jean-de-Luz, Hendaye et Biarritz sont également très demandées. La cité biarrote peut notamment recevoir de grandes, voire très grandes manifestations. Ainsi, en août, elle sera le théâtre du G7,  s’apprêtant à accueillir pour l’occasion, en plus des chefs d’État et de gouvernement, plus de 3 000 délégués venus du monde entier et près de 5 000 journalistes.

Plus généralement, le Pays Basque, coincé entre l’océan et les Pyrénées, est propice aux sports en plein air et possède un grand nombre de lieux atypiques  organiser un événement. “Les entreprises peuvent faire une balade en 4X4 ou en 2CV dans les terres et être surprises au détour d’un col par le passage de pottoks, ces petits chevaux basques en semi-liberté. Tout comme ils peuvent jouer au golf en surplomb de l’océan, s’initier aux sports de glisse, au surf en particulier, ou encore assister à un tournoi de pelote basque et terminer la journée par une soirée tapas dans un trinquet bayonnais ou à Saint-Sébastien, en Espagne”, décrit Karen Mondragon, responsable commerciale de l’agence Sud Émotion.

Pour sillonner la côte basque jusqu’aux villages de l’arrière-pays, l’agence Sud Emotion propose des balades vintage en 2CV. © sud emotion
Pour sillonner la côte basque jusqu’aux villages de l’arrière-pays, l’agence Sud Emotion propose des balades vintage en 2CV. © sud emotion
À Sète, Events Med organise des circuits en kayak de mer dans les criques et les grottes marines de la corniche. © EventsMed
À Sète, Events Med organise des circuits en kayak de mer dans les criques et les grottes marines de la corniche. © EventsMed

Autre grande destination incentive de la région Nouvelle-Aquitaine : La Rochelle. À deux heures trente de Paris, elle accueille régulièrement des opérations de récompense grâce à sa capacité hôtelière de 4 500 chambres. Parmi ses propositions, un séminaire en haut d’un phare, un team building à l’île de Ré entre plages sauvages, marais salants, ports pittoresques et vignobles ou encore des rallyes en zodiac.

Plus sauvages, les littoraux breton et normand sont aussi parfaitement adaptés aux incentives. Ainsi, en Bretagne, la cité corsaire de Saint-Malo organise-t-elle des challenges nautiques, des sorties en vieux gréements, des ateliers de dégustation de rhum ou encore des chasses au trésor au Mont-Saint-Michel. À Perros-Guirec, ce sont des croisières en direction de l’archipel préservé des Sept-Îles qui sont proposées aux groupes, mais aussi de la plongée sous-marine à Trebeurden ou encore la privatisation de l’île Saint-Riom, protégée par le Conservatoire national du littoral.

Pour sa part, Cathie-Anne Deshayes, directrice commerciale de l’agence Recevoir en Normandie, ne tarit pas d’éloges sur les stations normandes. “On peut faire du char à voile sur toute la côte, partir sur les traces de Marcel Proust à Cabourg ou des impressionnistes à Honfleur. On peut aussi revivre le débarquement à Ouistreham, survoler en hélicoptère les falaises d’Etretat, visiter le musée Dior à Grandville, déjeuner au centre Nausicaa à Boulogne sur Mer, et même faire un baptême de sulky sur une plage de Deauville…” Un Deauville qui fait partie des stations fétiches des incentives parisiens. Le groupe Lucien Barrière contribue à sa renommée avec ses trois établissements, le Royal Deauville, le Normandy et l’Hôtel du Golf, qui peuvent recevoir jusqu’à 1 200 personnes et organiser des défilés de mode, des séjours thématiques sur le cinéma américain et bien sûr des soirées casino.

Autre destination phare, dans les Hauts de France : Le Touquet. Disposant de nombreux hôtels quatre et cinq étoiles, la station est très pratique pour les groupes. “Tout est accessible à pied et c’est le lieu idéal pour des courses en char à voile, des compétitions de cerfs-volants, des olympiades sur la plage”, relève Mathilde Desfontaines, fondatrice d’Exploressens. Mais, pour ceux qui recherchent un dépaysement total, rien ne vaut Saint-Valéry-sur-Somme. À la fois station balnéaire et cité médiévale, la ville charme les visiteurs avec ses ruelles fleuries bordées de jolies villas colorées. C’est un haut lieu pour les passionnés de la faune sauvage avec ses phoques à la pointe du Hourdel ou les oiseaux du parc du Marquenterre. Les petits groupes font la traversée de la baie à pied et découvrent sa biodiversité, soit en journée au rythme des sabots de chevaux boulonnais ou le soir, à pied, lorsque le parc est fermé et que la nature s’éveille. Une sensation de bout du monde… à deux heures à peine de Paris !

À Boulogne-sur-Mer, le Centre National de la Mer Nausicaa développe l’accueil d’événements d’entreprise avec l’ouverture, l’an dernier, d’un espace pour des dîners de gala face au plus grand aquarium d’Europe. © Philippe Turpin
À Boulogne-sur-Mer, le Centre National de la Mer Nausicaa développe l’accueil d’événements d’entreprise avec l’ouverture, l’an dernier, d’un espace pour des dîners de gala face au plus grand aquarium d’Europe. © Philippe Turpin

Incentives sous les alizés

Loin de la métropole, le littoral français se fait aussi plus exotique avec des côtes baignées par la mer des Caraïbes, l’océan Indien ou le Pacifique. Parmi elles, l’archipel de la Guadeloupe, à 8 heures d’avion de Paris, étale voluptueusement ses 270 plages et criques de sable fin et ses fonds marins exceptionnels, dont ceux de la réserve Cousteau au large des îlets Pigeon, en Basse-Terre. Des îles guadeloupéennes qui ont une offre incentive très étoffée : balade dans la canopée, rallye en quad, plongée sous-marine, scooters des mers, ateliers culinaires… “Des atouts qui plaisent, confie Émilie Pluche, chargée d’affaires à l’agence Sport Liberté Évènements. Les clients recherchent le dépaysement, donc la destination et les activités sont primordiales”. Si, pour les séminaires, les demandes courent de juin à octobre, pour les incentives les entreprises sont demandeuses toute l’année. Celles qui souhaitent le soleil en priorité vont s’orienter, en fonction de la durée de leur opération, de leur budget et de leurs invités, soit vers l’exotisme des Antilles et de la Réunion, soit, pour un séjour plus VIP, vers la Polynésie ou la Nouvelle-Calédonie.

Stations balnéaires - Récompenses au soleil made in France